Samedi, 20 juillet 2024
Economie > Economie >

L’Egypte bénéficiera de 2 milliards de dollars d’appui budgétaire grâce au soutien de ses partenaires internationaux

Ahraminfo , Lundi, 24 juin 2024

Cette somme a pour but de stimuler les politiques de réforme structurelle du gouvernement de manière à renforcer l'autonomisation du secteur privé.

s

La ministre de la Coopération internationale Rania Al-Mashat a annoncé lundi la mobilisation de 2 milliards de dollars d'appui budgétaire de la part des partenaires internationaux pour le développement : la Banque mondiale, l'Union européenne, la Banque africaine de développement et la Corée du Sud.

Cette somme a pour but de stimuler les politiques de réforme structurelle du gouvernement de manière à renforcer l'autonomisation du secteur privé, soutenir le budget général de l’État, améliorer la flexibilité et la compétitivité macroéconomique, en plus de soutenir la compétitivité de l'économie égyptienne, d’après un communiqué publié par le ministère de la Coopération internationale.

Al-Mashat a révélé le contenu des négociations intenses et de l’étroite coordination entre les partenaires de développement multilatéraux et bilatéraux et les organismes nationaux concernés, qui ont eu lieu ces derniers mois pour aboutir à la mobilisation de deux milliards de dollars, dont 700 millions de dollars approuvés par le Conseil d'administration de la Banque mondiale dans le cadre du Programme de financement des politiques de développement (DPF).

D’autre part, d’autres accords bilatéraux avec des institutions internationales ont été approuvés ou le seront prochainement afin de financer les politiques publiques de développement en Egypte. En particulier, un accord de 1 milliard d'euros (1,69 milliard de dollars) est prévu avec l'Union européenne, lors de la conférence conjointe sur l'investissement sous l'égide du « Mécanisme de soutien macroéconomique et de soutien au déficit budgétaire » qui se tiendra en Egypte les 29 et 30 juin.

De même, la Banque africaine de développement (BAD) a approuvé à titre conditionnel l’investissement de 131 millions de dollars.

Enfin, un financement de 100 millions de dollars du Fonds de coopération pour le développement économique de Corée du Sud (EDCF) est en passe d’être signé.

D’après le communiqué, des discussions sont en cours avec la Banque asiatique d'investissement dans les infrastructures pour obtenir un financement d'une valeur de 300 millions de dollars.

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique