Vendredi, 19 juillet 2024
Egypte > Education >

Leur "avenir perdu" à Gaza, des lycéens gazaouis passent leur bac au Caire

AFP , Dimanche, 23 juin 2024

S
Archives - A Secondary school exam. Photo : Al-Ahram

 

Abeer Hassan attend sa fille devant une école du Caire où des centaines de lycéens palestiniens ont passé samedi la première épreuve du bac, après avoir fui la bande de Gaza dévastée par la guerre.

"Je suis venue aujourd'hui pour sauver l'avenir et la vie de ma fille, que nous avons perdus à Gaza", lance cette mère de famille qui a fui Beit Hanoun, dans le nord du territoire palestinien pour se réfugier en Egypte.

"Je suis ici pour que ma fille sente que quelqu'un la soutient compte tenu des circonstances et de la guerre", ajoute-t-elle.

Sur le mur de l'école baptisée "Vive l'Egypte" dans le quartier de Mokattam, dans le centre de la capitale égyptienne, une bannière portant le logo de l'ambassade palestinienne en Egypte indiquait: "Examen du baccalauréat palestinien".

A sa sortie de l'école, Mohammed Osama reconnait que "l'état psychologique est mauvais et nous ne nous sommes pas bien préparés".

"Aujourd'hui (samedi), nous avons passé l'examen d'éducation islamique", ajoute ce lycéen arrivé en Egypte en mars depuis la ville palestinienne de Rafah, dans le sud de la bande de Gaza.

Devant l'école, deux jeunes volontaires distribuent des jus de fruits et des assiettes de bonbons aux élèves qui sortaient des salles d'examen.

Selon l'agence de presse officielle palestinienne (Wafa), "environ 89.000 étudiants palestiniens devaient commencer samedi les épreuves du baccalauréat" mais "seulement environ 56%" passeront les examens, en raison de la guerre.

La guerre à Gaza a ainsi empêché "39.000 étudiants et étudiantes de passer les examens", selon la même source.

- "Martyrs" -

"430 lycéens sont tombés en martyrs dans la bande de Gaza" et 20 autres sont morts en Cisjordanie occupée depuis le début de l'année scolaire en août, selon le ministère palestinien de l'Education cité par Wafa.

"Aujourd'hui (samedi), 802 des 1095 étudiants inscrits (en Egypte) ont passé l'examen", précise à l'AFP Ahed Abbas, un responsable du ministère palestinien de l'Education.

"Nous sommes arrivés en Egypte mardi soir, et depuis, nous nous préparons sans relâche aux examens", a-t-il ajouté.

La guerre à Gaza a été déclenchée par une offensive du Hamas le 7 octobre contre les colonies de l'enveloppe de Gaza.

En riposte, Israël a promis d'anéantir le Hamas. Son armée a alors lancé une offensive tous azimuts à Gaza, qui a fait jusqu'à présent plus de 37.500 morts, essentiellement des civils, selon des données du ministère de la Santé du gouvernement Hamas.

Cette offensive a provoqué un désastre humanitaire: la population, privée de tout, survit dans des conditions extrêmement difficiles dans le territoire palestinien assiégé où les établissements scolaires transformés en abri de fortune pour des centaines de milliers de déplacés, n'ont pas été épargnés par les bombes.

*Article modifié par Ahraminfo

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique