Jeudi, 25 juillet 2024
Culture > Arts >

A ne pas rater : Amr Diab et Adam Port à Marassi, Hamaki au Stade du 30 Juin et Medhat Saleh et le ballet Giselle à l’Opéra du Caire

Névine Lameï, Samedi, 22 juin 2024

s

Musique :

Samer George et son quartet


Le 23 juin, à 20h
Cairo Jazz Club. Rue 26 juillet, Agouza.

Le bassiste vétéran et indépendant Samer George, lequel se produit avec son quartet au CJC, promet à son auditeur une soirée inoubliable. Et ce, avec sa guitare à la texture rythmique, mélodique et surtout créative, attirée notamment par le son funky, provenant de la technique du slap à la basse électronique. D’ailleurs, Samer a collaboré tout au long de sa carrière avec de grands noms musicaux, dont Yéhia Khalil, Salah Ragab, Ahmed Rabie, Fathy Salama, Akram Al-Sharkawy, Nassir Shamma, ainsi qu’avec les groupes « Eftekasat », « Nagham Masry », « The Riff Band » … Et à l’étranger avec le saxophoniste américain Don Diageo, la chanteuse Christine Gordon, ainsi que le légendaire guitariste et pianiste de jazz fusion Stanley Jordan.

 

« Jazzerna » de David Al-Ghannam


Le 23 juin, à 20h
Room Art Space. 10, rue Ettihad Al-Mohamin, Garden City.

David Al-Ghannam est un chanteur capable de canaliser sans effort les sonorités douces de la période dorée du jazz, des années 1950 et 1960. Sa carrière de chanteur professionnel a débuté en 2020, en faisant des reprises des plus grandes vedettes du jazz.

 

DJS Hey-D, Jungar & Sebzz


Le 24 juin, à 20h
Cairo Jazz Club. 197 a, rue 26 juillet, Agouza.

Des DJ de talents à la croisée : Hey-D, Jungar et Sebzz se rencontrent sur les planches du théâtre du CJC 610. Derrière leurs platines, ils joueront de la musique progressive, du groove et de l’électronique, pleine d'énergie et d’airs électrisants. Le tout prône une coexistence entre les différentes cultures du monde. La musique de Hey-D, Jungar et Sebzz, infusée aux vibres orientales et jouée sur l’émotion, donne envie de bouger, de rêver et de révolutionner la scène contemporaine. L’auditeur est invité à vivre des moments de frissons à chaque note.

 

Soirée Karaoke


Le 24 juin, à 21h
Cairo Jazz Club (CJC 610). Al-Guézira Plaza. Cheikh Zayed.
Voici des micros de karaoké adaptés à l’appareil de lecture. Une sono de qualité. Un projecteur et un écran, c’est tout ce qu’il en faut pour une soirée karaoké.

 

Nesma Herky


Le 24 juin, à 20h
Espace Dawar. 18, rue Adly, centre-ville.
Et le 28 juin, à 20h
Gramaphone. 9, rue Youssef Kamel de la rue Aboul-Féda, Zamalek.

Nesma Herky, qui participera au festival « Dawar des arts », tenu tout au long du mois de juin, au centre-ville cairote, est une chanteuse et musicienne d’origine nubienne qui fait fusionner les genres. Et ce, afin de faire évoluer la musique ancestrale des siens, en lui attribuant des accents modernes. La voix de Herky va bien au-delà des mots qu’elle chante, dans la bonne humeur, en arabe ou en dialecte nubien. Quant à sa musique, elle se situe au carrefour entre différents genres musicaux : nubien, afro-soudanais, arabo-oriental et jazz, vibrant de reggae et d’électro.

 

Orchestre électroacoustique du Caire


Le 25 juin, à 18h
Espace Dawar. 18, rue Adly, centre-ville.

L’Orchestre électroacoustique du Caire participe au festival « Dawar des arts ». Depuis sa création, il possède la volonté de forger un ensemble au service du répertoire symphonique classico-égyptien. Et ce, en le mêlant à la musique électroacoustique naissante à des fins créatives. 

 

Medely avec Anis


 Le 26 juin, à 20h
Cairo Jazz Club. 197 a, rue 26 juillet, Agouza.

Anis jouera un cocktail de musique medely sans coupure. D’où une sélection rigoureuse des meilleures musiques des années 1970, 80 et 90, aux airs les plus nostalgiques. Des musiques qui s'enchaînent les unes après les autres, celles des Beatles et autres.

 

Jaadu, Afroto, Batawi et Karim Osama


Le 26 juin, à 21h
Cairo Jazz Club (CJC 610). Al-Guézira Plaza. Cheikh Zayed.
Le DJ Jaadu promet d’enflammer les planches du théâtre du CJC 610 avec ses platines aux sons innovants. Jaadu sera accompagné du célèbre rappeur Afroto lequel met ses prouesses lyriques au premier plan. Ce dernier interprète un medley de ses nombreux succès accrocheurs. A Jaadu et Afroto se rejoignent Batawi et Karim Osama. Le premier promet de vous laisser bouche bée, alors qu’Osama est connu par ses hip-hop aux sonorités puissantes et énergiques. Rendez-vous avec une soirée aux rythmes percutants et aux sons éclectiques.

 

Ruba Emam


Le 26 juin, à 20h
Room Art Space. 10, rue Ettihad Al-Mohamin, Garden City.

« Shaghel Galbi » (tu occupes mon cœur) est l’une des chansons de Ruba Emam les plus écoutées sur les divers services de streaming musical. Une chanson qu’elle interpréte à l’espace Room, 
entre autres. Les chansons de Ruba, chargées d’émotions, diffusent tant d’énergie positive, allant de pair avec la culture nubienne de ses origines.

 

Ali Al-Haggar


Le 26 juin, à 20h
Sakiet El Sawy. Rue 26 juillet, Zamalek.

Surnommé « la voix d’or » de l’Egypte, le chanteur Ali Al-Haggar interprétera un ensemble de ses plus belles chansons d’amour, notamment celles de génériques de feuilletons égyptiens mémorables. Tout au long de sa carrière musicale, signant une vingtaine d’albums, Al-Haggar a contribué avec de grands poètes et compositeurs égyptiens, dont Salah Jahin, Abdel-Rahman Al-Abnoudy, Sayed Hegab, Bahaa Jahine, Baligh Hamdi, Sayed Mekkawi, Omar Khairat et Fathy Salama. 

 

Maii Waleed


Le 27 juin, à 20h
Room Art Space. 10, rue Ettihad Al-Mohamin, Garden City.

Maii Waleed est une jeune autrice compositrice et interprète alexandrine. Elle est également pianiste et guitariste. Elle a sorti son album en mai 2013. Beaucoup de ses chansons se concentrent sur les thèmes de l’amour et de l’identité.

 

 « Butternotes » et Sherry Mamdouh


 Le 27 juin, à 20h
Cairo Jazz Club. 197 a, rue 26 juillet, Agouza.

« Butternotes » et Sherry Mamdouh se produisent ensemble au CJC. Ils proposent à leurs fans un medley de reprises avec leur chant doux. Une invitation à une soirée à thème disco réussi et à un chant dynamique.

 

Welcome to the Jungle


 Le 28 juin, à 20h
Cairo Jazz Club. 197 a, rue 26 juillet, Agouza.

Y.Gohar, Tourkey & Selim et Ouzo proposent à leurs fans une soirée définie de « sauvage », avec la jungle qu’est un style de musique électronique et funk puisant dans l’afro beat, le reggae et le hip-hop. D’où une musique festive et entraînante, aux rythmiques simples et aux sons souvent agressifs. Le tout invite à la danse.

 

« Back to the Nineties »


Le 28 juin, à 21h
Cairo Jazz Club (CJC 610). Al-Guézira PlazaCheikh Zayed.
Sur ses Platines Vinyles, le DJ Andy Cheikho partage avec son public des moments de bonheur aux rythmes palpitants et aux mélodies contagieuses. Et ce, en jouant les plus grands hits des années 1990. La soirée « Back to the Nineties » (faire un retour aux années 1990), jouant du rock à la pop, de la house music et du groove, en passant par des chansons égyptiennes et une variété internationale, promet de plonger son auditeur dans l’ambiance de cette décennie en Egypte et dans le monde entier.

 

Wafik Adly


Le 28 juin, à 20h
Bibliothèque d’Alexandrie, Al-Chatbi.

Jouant différents styles de musique : classique, romantique, moderne, pop, latine, jazz et orientale. C’est ce que propose le pianiste égyptien Wafik Adly à la Bibliothèque d’Alexandrie.

 

Mohamed Hamaki


Le 28 juin, à 20h
30 June Stadium. Arena Nouveau Caire.

Vedette incontestée de la pop arabe au Moyen-Orient, Mohamed Hamaki a vécu en 2023 ses premiers moments de gloire avec l’album « Khalina Naesh » (vivre le moment). En 2010, il remporte le trophée du meilleur artiste arabe au MTV Music Awards et assume, en 2019, le rôle de coach à l’édition arabe de l’émission « The Voice ». Les chansons de Hamaki sont remplies de refrains anthémiques, d’énergie groovy inépuisable et de belles et douces paroles d’amour.

 

« Bahara », « Hawas » et « Meshwar »


 Le 29 juin, à 20h
Cairo Jazz Club. 197 a, rue 26 juillet, Agouza.

De l'harmonie à la croisée des chemins : Smyrne rencontre Alexandrie. C’est ce que proposent les groupes égyptiens « Bahara », « Hawas » et « Meshwar » avec leurs musiques d’éclats et de fusions, mêlant mélodies anatoliennes et rythmes égyptiens avec du rock, du blues doux et du reggae. Ensemble, ils mettront en vedette des artistes talentueux d'Izmir et d'Alexandrie.

 

« El Mashrou3 SpaceToon »


Le 29 juin, à 20h
Room Art Space. 10, rue Ettihad Al-Mohamin, Garden City.

« ElMashrou3 » est un groupe de théâtre lyrique spécialisé dans la musique des animes japonais et Spacetoon.

 

Medhat Saleh


Le 29 juin, à 20h
Grande salle de l’Opéra du Caire, Al-Guézira, Zamalek.

Le chanteur égyptien Medhat Saleh s'est fait connaître sur la scène musicale égyptienne dans les années 1980. Dans ses concerts, il aime réviser les chansons de Abdel-Halim Hafez et de Mohamad Qandil. Quelques années après, il fait connaître ses propres chansons au public, avec un premier album intitulé « Zay Ma Qalou Aïniki » (comme disaient tes yeux). Lors de son concert dans la grande salle de l’Opéra du Caire, Medhat Saleh interprétera un large éventail de ses nouvelles et anciennes chansons.

 

Amr Diab et Adam Port


Le 29 juin
Marassi, Al-Alamin, Côte-Nord.

Amr Diab et Adam Port se produisent ensemble à Marassi pour animer une soirée de musique qui promet d'être inoubliable. Adam Port est un artiste basé à Berlin qui crée de la musique House, Techno originale et groovy. Quant à Amr Diab, nommé par ses fans « Al-Hadaba » (la colline), il est l'artiste arabe ayant vendu le plus de disques et celui qui bat le record du plus grand nombre de Grammys jamais remportés. Et ce, avec plus de trente albums à son actif signant plus de quarante ans de carrière.  Amr Diab reste une icône de la chanson arabe moderne.

 

Théâtre :
Ali Qandil


Le 26 juin, à 20h
Sakiet El Sawy. Rue 26 juillet, Zamalek.

L’humoriste égyptien Ali Qandil présentera un spectacle interactif de Stand Up Comedy plein d’humour et de rire.

 

« Al-Sira Al-Hilaliya »


Le 26 juin, à 20h
Dawar. 18, rue Adly, centre-ville.

Préparez-vous au festival « Dawar des arts » avec le groupe « Al-Sira Al-Hilaliya » et ses histoires épiques qui puisent de La Geste hilalienne ou « Al-Sira » (un très ancien poème de tradition orale qui raconte l'histoire de la tribu de bédouins Béni Hilal et sa migration, au 10ème siècle, de la péninsule d'Arabie jusqu'en Afrique du Nord). Au rythme de la flûte orientale, le spectateur est invité à suivre, dans une atmosphère féerique, l’une des plus belles épopées arabes, avec notamment les exploits d’Abou-Zeid Al-Hilali.

 

Ballet :
« Giselle »


Les 27 et 28 juin, à 20h
Grande salle de l’Opéra du Caire, Al-Guézira, Zamalek.

« Giselle », sur une musique signée Adolphe Adam, est un ballet romantique en deux actes. L'argument du ballet est le suivant : En apprenant qu'Albrecht, qu'elle aime, est le noble fiancé d'une princesse, Giselle, paysanne naïve, meurt. La reine des Wilis, esprit de jeunes filles mortes vierges, décide qu'Albrecht doit suivre Giselle dans la tombe. Il est condamné à danser jusqu'à la mort par épuisement. Mais l'esprit de Giselle, en dansant avec lui, arrive à le sauver.

 

TV :
« Mathaf Yadi »


A partir du 30 juin
Shahid

« Mathaf Yadi » est un feuilleton koweïtienIl s’agit de l’histoire d’une fille qui hérite un grand trésor de son père et se retrouve entourée de nombreux problèmes et de personnes qui la convoitent. Elle s'efforce de les affronter et tombe amoureuse de l'un des jeunes hommes qui la soutiennent dans sa vie. Le feuilleton est réalisé par Ali Badr Réda avec la comédienne Fouz Alshatti.

 

Cinéma
“Bad Boys”


Dans les salles du cinéma
La saga met en scène deux policiers de Miami, Mike Lowrey et Marcus Burnett, respectivement incarnés par Will Smith et Martin Lawrence. Mike Lowrey est un séducteur invétéré et célibataire. Marcus Burnett est un homme rangé, marié et père de famille. Ils sont à la fois collègues, policiers à Miami et amis. Avec toutefois des méthodes d'investigation radicalement opposées, ce qui rend parfois leur relation explosive. 

Mots clés:
Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique