Vendredi, 19 juillet 2024
International > Monde Arabe >

L'Union africaine réitère que la feuille de route africaine est l'unique cadre possible pour la résolution de la crise au Soudan

Hanaa Al-Mekkawi , Samedi, 22 juin 2024

La feuille de route revient en force sur la scène des négociations à la suite de plus de 14 mois de guerre au Soudan, alors que les efforts pour reprendre le dialogue entre les parties aux combats sont au point mort.

s
Archives - Des enfants souffrant de malnutrition sont soignés dans une clinique de MSF à Metche Camp, au Tchad, près de la frontière soudanaise. Photo : AP

Dans un communiqué publié vendredi 21 juin, le Conseil de paix et de sécurité de l’Union Africaine (UA) a réaffirmé son adhésion à la feuille de route adoptée en mai 2023 pour résoudre le conflit au Soudan et prendre des mesures audacieuses pour faire face à l’aggravation de la crise dans le pays.

Les efforts s’accentuent pour reprendre les négociations de la plate-forme de Djeddah du vendredi 7 juin, durant lesquelles le président de la Commission de l'Union africaine, Moussa Faki, a appelé les deux parties du conflit à revenir immédiatement aux négociations. Suite à ces appels, les spéculations se sont multipliées pour que la feuille de route africaine soit de nouveau activée.

Selon l’agence de presse congolaise, ACP, cette feuille de route a été adoptée lors de la réunion du Conseil de paix et de sécurité de l’UA qui s’est tenue au niveau des chefs d’Etat et de gouvernement et qui portait principalement sur la situation au Soudan.

Cette réunion est promue par le Conseil de paix et de sécurité de l’UA et consacrée à la situation au Soudan.

La feuille de route a mis l’accent sur six éléments qui incluent la création d’un mécanisme de coordination pour assurer que tous les efforts réalisés par les acteurs régionaux et internationaux soient harmonisés et efficaces, dont la cessation immédiate, permanente, inclusive et générale des hostilités, ainsi qu’une réponse humanitaire efficace.

La réunion de haut niveau a souligné l’importance primordiale d’un processus de paix unique, inclusif et consolidé pour le Soudan, coordonné sous les auspices conjoints de l’UA, de l’Autorité intergouvernementale pour le développement (IGAD), des Etats de la Ligue arabe et des Nations-Unies, avec des partenaires ayant des objectifs similaires.

Le Soudan est en proie à des affrontements armés meurtriers entre les Forces armées soudanaises et les Forces de soutien rapide FSR dans la capitale Khartoum et dans d’autres régions depuis le mi-avril 2023.

L’armée, dirigée par Abdel Fattah al-Burhan, et les Forces de soutien rapide, dirigées par Mohamed Hamdan Dagalo, dit "Hemedti", mènent une guerre qui a fait environ 15 000 morts et plus de 8 millions de déplacés et de réfugiés, selon les Nations-Unies.

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique