Samedi, 13 juillet 2024
International > Monde Arabe >

Le chef du Conseil législatif palestinien arrêté par Israël quelques jours après sa libération

Ahraminfo , Jeudi, 20 juin 2024

Le chef du Conseil législatif Aziz Dweik avait déjà été arrêté peu après les attaques du 7 octobre. Cette nouvelle arrestation a provoqué une vague d'indignation dans les médias palestinien. Le Hamas a condamné ce qu'il a qualifié de "manoeuvres arbitraires".

  palestinien
Dr Aziz Dweik entouré de sa famille il y a une semaine. Photo: X

Les forces armées israéliennes ont de nouveau arrêté, jeudi 20 juin, Aziz Dweik, chef du Conseil législatif palestinien, après une descente dans le quartier d'Al-Jizr, au sud de la Cisjordanie. 20 Palestiniens ont également été placés en détention.

L’arrestation d’Aziz Dweik, 76 ans, a été condamnée par le Hamas. « Nous condamnons dans les termes les plus fermes l’arrestation par Israël du président du Conseil législatif palestinien, le Dr Aziz Dweik, quelques jours après sa libération, de manière brutale et arbitraire », a déclaré le Hamas, jeudi 20 juin, sur sa page officielle.

Dweik avait déjà été arrêté par Israël en octobre de l'année dernière, environ une semaine après le déclenchement de la guerre.

La semaine dernière, des photos parues dans les médias palestiniens, ont montré Dweik retrouvant ses proches à son domicile à Hébron après avoir été libéré de prison.

« Les forces de l'occupation ont jeté des bombes sonores et des gaz lacrymogènes toxiques pendant le raid et l'assaut de la maison du chef du Conseil législatif palestinien », selon le Centre des médias palestiniens (PMC).

Dweik a été soumis à une campagne d'incitation à la haine par les médias israéliens, après une interview sur la chaîne qatarie Al-Jazeera, où il a parlé des mauvaises conditions que subissent les prisonniers palestiniens dans les cellules israéliennes.

Selon le communiqué du Hamas, les tentatives israéliennes pour "démoraliser" Aziz Dweik et les autres détenus palestiniens vont bientôt échouer. Le Hamas a prévenu les autorités israéliennes de la situation délicate de la santé de Dweik, incitant les institutions internationales des droits de l'homme et les organisations mondiales juridiques à réagir aux actes agressifs d’Israël envers les prisonniers et otages palestiniens.

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique