Vendredi, 19 juillet 2024
International > Monde Arabe >

Seul un accord global permettra de parvenir à une solution grâce aux négociations, même si l'ennemi se dérobe : Haniyeh

Ahraminfo , Dimanche, 16 juin 2024

Le chef du bureau politique du Hamas a indiqué que le mouvement et les factions palestiniennes ont approuvé et exprimé la positivité envers la proposition du président américain, Joe Biden, qui a été saluée par la résolution du Conseil de sécurité.

s
Ismail Haniyeh, chef du Hamas. Photoi : AFP

Le chef du bureau politique du Hamas, Ismail Haniyeh, a affirmé, dimanche 16 juin, qu’il est possible d'aboutir à une solution pour arrêter la guerre d’extermination menée par Israël dans la bande de Gaza et la libération des prisonniers au moyen de négociations menant à un accord global. Et ce,  « peu importe à quel point l’ennemi y échappe et en perturbe l’accès », a indiqué Haniyeh.

Dans un discours prononcé lors du premier jour d'Aïd Al-Adha, Haniyeh a mis en avant les efforts continus sur tous les fronts pour mettre fin à la guerre d'extermination contre les Palestiniens.

« Le mouvement, et les factions de résistance, sont déterminés à parvenir à un accord comprenant quatre éléments : un cessez-le-feu permanent, le retrait complet de Gaza, la reconstruction et un échange de prisonniers », a-t-il signalé.

Selon lui, l’ensemble de l’accord doit être clair, sans ambiguïté, ni interprétations, ni allégations, et ne doit pas être sujet à des reports, des négociations ou des manœuvres.

« Le maintien du calme sur les autres fronts (le Hezbollah et les Houthis) dépend de la fin de l'agression contre Gaza », a-t-il indiqué.

Il a affirmé son engagement envers le rôle des médiateurs, soulignant l'importance de leur travail et la nécessité de leur fournir suffisamment de ressources et de liberté pour mener à bien leur mission noble.

« Nous avons approuvé et exprimé la positivité envers la proposition du président américain, Joe Biden, qui a été saluée par la résolution du Conseil de sécurité publiée il y a quelques jours », a affirmé Haniyeh.

Ce qui montre, selon lui, que le Hamas, et toutes les factions de résistance, ont fait preuve d’un grand sérieux et d’une flexibilité afin de parvenir à un accord qui arrête l’effusion du sang des Palestiniens et met fin aux hostilités.

Il a indiqué que cette réponse était alignée avec les principes du discours de Biden et la résolution du Conseil de sécurité sur les trois phases de l'accord et les conditions du cessez-le-feu.

Cependant, l'occupation et ses alliés n'ont pas réagi de la même flexibilité, poursuivant leurs manœuvres et tentatives de contournement et de tromperie avec des propositions et idées visant à obtenir des prisonniers et à reprendre la guerre d'extermination.

Mettre fin à cette injustice 

Il a déclaré que « le soutien que certains pays, notamment les Etats-Unis, offrent à l'occupation est maintenant largement dénoncé sur les plans populaire, politique, juridique et humain ».

« L'ennemi criminel, qui a perpétré et continue de perpétrer des actes de génocide et de brutalité sans précédent dans l'histoire de l'humanité, n'a atteint aucun de ses objectifs déclarés », a-t-il ajouté.

Haniyeh a insisté sur l'importance de mettre fin à cette injustice que les Palestiniens endurent depuis plus de cent ans.

En outre, la communauté internationale, et particulièrement les Etats soutenant cette occupation meurtrière, assument la responsabilité de la guerre.

Il a appelé à une action collective pour contraindre Israël à ouvrir tous les points de passage et à répondre immédiatement et de manière urgente à tous les besoins des Palestiniens.

Ces déclarations interviennent alors que les bombardements israéliens se poursuivent malgré les déclarations israéliennes d'observer jusqu'à nouvel ordre une pause dans ses opérations dans une zone du sud de Gaza pour permettre l'entrée de plus d'aides humanitaires dans le territoire palestinien dévasté par plus de huit mois de guerre et menacé de famine.

Cette décision a été rendue publique au lendemain de la mort de 11 soldats israéliens, dont huit dans l'explosion d'une bombe dans la bande de Gaza.

Voici les déclarations les plus importantes de Hanieyh :

  • « L'ennemi criminel, qui a perpétré et continue de perpétrer des actes de génocide et de brutalité sans précédent dans l'histoire de l'humanité, n'a atteint aucun de ses objectifs déclarés ».
  • « Le maintien du calme sur les fronts (le Hezbollah et les Houthis) dépend de la fin de l'agression contre Gaza ».
  • « Le mouvement, et les factions de résistance, est déterminé à parvenir à un accord comprenant quatre éléments : un cessez-le-feu permanent, le retrait complet de Gaza, la reconstruction et un échange de prisonniers ».
  • « Nous avons approuvé et exprimé la positivité envers la proposition du président Joe Biden qui a été saluée par la résolution du Conseil de sécurité publiée il y a quelques jours ».
Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique