Dimanche, 16 juin 2024
International > Monde Arabe >

Irak: l'ambassadrice américaine condamne les attaques contre des entreprises occidentales

AFP , Jeudi, 30 mai 2024

Caterpillar et KFC ont été attaqués par des bombes artisanales, sans laisser des blessés.

s
Des véhicules des forces de sécurité irakiennes sont stationnés devant un fast food Kentucky Fried Chicken (KFC) et Pizza Hut dans le quartier d’Al-Jadriya à Bagdad. Photo : AFP

L'ambassadrice des Etats-Unis en Irak a "condamné" jeudi des attaques ayant récemment visé des entreprises occidentales à Bagdad, dans un contexte de tensions toujours plus croissantes au Moyen-Orient avec la guerre entre Israël et le Hamas palestinien dans la bande de Gaza.

Jeudi, à 01H20 du matin, "une bombe artisanale a explosé devant l'entreprise Caterpillar", un fabricant américain d'engins de chantier et de construction "dans le quartier de Jadriyah" (centre), et une autre a explosé dix minutes plus tard "devant l'institut Cambridge dans la rue de Palestine" voisine, ont indiqué les forces de sécurité irakiennes dans un communiqué.

Les deux attaques, dont les motifs restent inconnus, "n'ont pas causé de dégâts matériels" ni de blessés, précise le communiqué, ajoutant que ces actes sont une "tentative désespérée de nuire à la réputation de l'Irak".

Dimanche, une bombe artisanale avait été lancée contre une succursale de la chaîne de restauration rapide américaine Kentucky Fried Chicken (KFC), causant des dégâts mineurs. Le lendemain, des hommes masqués avaient fait irruption dans la nuit dans une autre succursale, brisant les vitres.

Plusieurs suspects ont été arrêtés à la suite de ces attaques dimanche et lundi, selon les forces de sécurité irakiennes.

"Nous condamnons les récentes attaques violentes contre des entreprises américaines et internationales et nous exhortons le gouvernement irakien à mener une enquête approfondie, à traduire en justice les responsables et à prévenir de nouvelles attaques", a déclaré l'ambassadrice américaine, Alina Romanowski sur le réseau social X.

"Ces attaques mettent en danger la vie et les biens des Irakiens et pourraient affaiblir la capacité de l'Irak à attirer les investissements étrangers", a-t-elle ajouté.

Un mouvement de boycott a visé de grandes marques occidentales telles que Starbucks et McDonald's, en soutien aux Palestiniens de la bande de Gaza, où une guerre fait rage entre Israël et le Hamas depuis le 7 octobre.

L'Irak ne reconnaît pas l'Etat d'Israël, et tous ses partis politiques soutiennent la cause palestinienne.

Mardi, l'influent leader religieux chiite irakien, Moqtada Sadr, a renouvelé son appel à fermer l'ambassade des Etats-Unis à Bagdad après une frappe israélienne sur un camp de déplacés palestiniens qui a fait des dizaines de morts dans le sud de la bande de Gaza.

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique