Vendredi, 21 juin 2024
International > Monde >

Les rebelles houthis revendiquent l'attaque de plusieurs navires au large du Yémen

AFP , Mercredi, 29 mai 2024

s
Archives - Un navire a été touché par un missile au large du Yémen. Photo : AFP

Les Houthis ont revendiqué mercredi l'attaque d'un vraquier grec et de plusieurs autres navires au large du Yémen, affirmant qu'il s'agissait d'une réponse aux frappes israéliennes sur Rafah, ville palestinienne devenue l'épicentre de la guerre dans la bande de Gaza.

Le vraquier Laax, battant pavillon des Îles Marshall et exploité par la Grèce, a rapporté mardi avoir été frappé par trois missiles, selon le Commandement militaire américain pour le Moyen-Orient (Centcom) et des sociétés spécialisées dans la sécurité maritime.

Le navire a été endommagé mais a poursuivi son voyage, d'après le Centcom et l'agence de sécurité maritime britannique UKMTO, dirigée par la Royal Navy.

"Un membre d'équipage aurait été blessé", a indiqué pour sa part le Centre conjoint d'information maritime (JMIC), qui surveille les attaques contre les navires dans cette zone stratégique où transite 12% du commerce mondial.

Dans un communiqué publié sur X, le porte-parole militaire des Houthis, Yahya Saree, a confirmé l'attaque contre le Laax, affirmant que le vraquier avait été "directement touché et gravement endommagé".

Les rebelles yéménites ont également attaqué cinq autres navires, a-t-il ajouté, expliquant que ces actes ont été menés "en réponse aux crimes de l'ennemi sioniste (Israël, NDLR) contre les personnes déplacées à Rafah", après des frappes sur des camps de déplacés palestiniens dans cette ville du sud de la bande de Gaza.

Depuis novembre, les Houthis ont mené des dizaines d'attaques en mer Rouge et dans le golfe d'Aden disant viser des navires en solidarité avec les Palestiniens, dans le contexte de la guerre meurtrière entre Israël et le Hamas.

Les Etats-Unis, proche allié d'Israël, ont mis en place en décembre une force multinationale pour protéger la navigation dans cette zone stratégique et lancé en janvier, avec l'aide du Royaume-Uni, des frappes au Yémen contre les Houthis.

Mais ces frappes n'ont pas dissuadé les Houthis, qui contrôlent de larges pans du Yémen et disent viser désormais aussi les navires américains et britanniques, outre ceux liés à Israël.

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique