Jeudi, 13 juin 2024
Egypte > Politique >

Sissi discute avec une délégation du Congrès américain la nécessité d’un engagement international sérieux pour la solution à deux Etats

Ahraminfo , Lundi, 27 mai 2024

La délégation des Etats-Unis a confirmé que sa visite faisait partie de l’importance particulière que son pays attache au partenariat stratégique avec l’Egypte.

s
Le président égyptien avec la délégation du Congrès américain. Photo : Page Facebook de la Présidence de la République

Le Président Abdel Fattah Al-Sissi a reçu aujourd’hui une délégation de membres du Congrès des Etats-Unis des partis démocrate et républicain, présidé par le sénateur Jerry Moran, membre du Comité des crédits du Sénat.

Le porte-parole du Président a souligné l’importance du rôle pivot de l’Egypte dans la promotion des efforts pour parvenir à un cessez-le-feu dans la bande de Gaza et l’échange de détenus, d’otages et de prisonniers.

La délégation des Etats-Unis a également salué les efforts de l’Egypte pour introduire une aide humanitaire à la population de la bande de Gaza.

Sissi a souligné la nécessité d’intensifier les efforts pour contenir la situation, arrêter la guerre à Gaza et mettre fin à la tragédie humanitaire en cours dans la bande de Gaza.

Le Président a également souligné la nécessité d’un engagement international sérieux dans la mise en œuvre de la solution à deux Etats, conformément aux résolutions de légitimité internationale, comme voie vers la justice, la paix et la sécurité pour tous les peuples de la région. 

Dans le même temps où les efforts internationaux se poursuivent pour une trêve, un massacre a été commis hier sur le camp des déplacés à Rafah.  Cela a provoqué la mort de 45 martyrs, dont 23 femmes, enfants et personnes âgées ainsi que 249 personnes blessées.

Les pourparlers pour un cessez-le-feu à Gaza devraient reprendre mardi 28 mai au Caire « sur la base de nouvelles propositions égyptiennes et qataries et avec une participation américaine », ont annoncé CNN et Reuters citant des sources anonymes proches du dossier.

Saisie par l'Afrique du Sud, qui estime que l'assaut israélien contre la bande de Gaza constitue un "génocide", la Cour internationale de Justice (CIJ) a ordonné vendredi 24 mai à Israël de mettre immédiatement fin à l'offensive terrestre et aérienne à Rafah.

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique