Jeudi, 13 juin 2024
Egypte > Politique >

L’Egypte salue la décision de la CIJ d’imposer des mesures conservatoires supplémentaires à Israël

Ahraminfo , Vendredi, 24 mai 2024

Le ministère des Affaires étrangères appelle à un cessez-le-feu dans toute la bande de Gaza, invitant Israël à respecter ses obligations pour prévenir un génocide à l'enclave.

CIJ
Des magistrats arrivent à la Cour internationale de justice (CIJ) pour entendre la demande de cessez-le-feu de l’Afrique du Sud à Gaza, à La Haye. Photo : AFP

L’Egypte a salué la décision de la Cour internationale de justice d’imposer des mesures conservatoires supplémentaires à Israël le 24 mai, d'après un communiqué publié sur le site du ministère des affaires étrangères.

La CIJ a imposé à Israël d’arrêter "immédiatement" les opérations militaires israéliennes contre la ville palestinienne de Rafah, de maintenir ouvert le point de passage de Rafah pour que puisse être assurée, sans restriction et à grande échelle, la fourniture des services de base et de l’aide humanitaire requis de toute urgence, tout en maintenant les mesures conservatoires précédentes qui exigent, entre autres, l’ouverture de tous les points de passage entre Israël et la bande de Gaza.

Dans ce contexte, l’Egypte a appelé Israël à respecter les obligations lui incombant au titre de la Convention pour la prévention et la répression du crime de génocide et du droit international humanitaire, et à mettre en œuvre toutes les mesures conservatoires de la CIJ, qui sont juridiquement contraignantes et exécutoires, car elles émanent du plus haut organe judiciaire international.

L’Egypte a souligné qu’Israël porte l’entière responsabilité juridique de la détérioration de la situation humanitaire dans la bande de Gaza en tant que puissance occupante, exigeant qu’Israël arrête sa politique systématique contre le peuple palestinien qui représente une violation de toutes les dispositions du droit international et du droit international humanitaire.

« L’Egypte estime que la décision de la Cour est conforme à la situation tragique actuelle dans la bande de Gaza et à la poursuite des massacres contre les Palestiniens non armés et de la destruction de l’infrastructure dans la bande de Gaza. L’Egypte a déjà mis en garde contre les dangers des opérations militaires israéliennes à Rafah qui pourraient aggraver la crise humanitaire de plus de 1,4 million de Palestiniens », a écrit le communiqué de presse du ministère des Affaires étrangères.

Enfin, l’Egypte a appelé le Conseil de sécurité et les parties internationales concernées à s’acquitter de leurs responsabilités juridiques et humanitaires en adoptant des mesures décisives pour mettre fin à la catastrophe humanitaire dans la bande de Gaza, pour parvenir à un cessez-le-feu global, pour mettre fin aux opérations militaires à Rafah, pour assurer l’acheminement des aides à toute la bande de Gaza et à protéger les équipes de secours internationales pour recevoir et distribuer l’aide.

L'Autorité palestinienne et le Hamas ont salué la décision de la CIJ. En Israël, une réunion ministérielle a été tenue pour formuler une réaction à la décision de la CIJ. Jusqu'à 19h45, heure locale, aucune réaction officielle israélienne n'a été publiée.

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique