Jeudi, 13 juin 2024
Egypte > Education >

Les étudiants égyptiens au Kirghizistan sont libérés et le conflit est résolu : Ministère des Affaires étrangères

Farah Alazzouni , Vendredi, 24 mai 2024

Ahmed Helmi, membre de l'Union des étudiants arabes du Kirghizistan, a rapporté à la presse qu'une altercation entre étudiants égyptiens et kirghizes le 13 mai a dégénéré en bagarre. Les Kirghizes ont poursuivi les Egyptiens jusqu'à leur résidence, déclenchant des affrontements filmés et diffusés.

Kirghizistan

L'ambassade d'Egypte au Kazakhstan a « réussi à apaiser et à résoudre complètement la crise des étudiants égyptiens à Bichkek », a déclaré le ministère des Affaires étrangères, jeudi 23 mai.

Selon le communiqué, les étudiants égyptiens ont été escortés jusqu'à leur résidence après leur libération.

Le communiqué a indiqué que la mission égyptienne avait rencontré le président de l'école de médecine internationale (IMS), où plus de 530 étudiants égyptiens sont inscrits, prenant également en compte les éventuels effets négatifs des affrontements.

« Le président de l'université a accepté de devancer les examens pour ceux qui souhaitent retourner plus tôt en Egypte », a souligné le communiqué en ajoutant que les étudiants de première année ont obtenu la permission de rentrer chez eux, à condition de revenir pour passer leurs examens après les vacances d'été afin de prévenir tout impact néfaste sur leur bien-être psychologique.

La semaine dernière, une querelle entre des étudiants égyptiens et kirghizes s’est transformée en bagarres et a soulevé l'inquiétude des responsables en Egypte et l’opinion publique kirghize.

Le membre de l’Union des étudiants arabes du Kirghizistan, Ahmed Helmi, a déclaré à la presse que la bagarre entre les étudiants égyptiens et kirghizes a dégénéré après une querelle entre les deux parties le 13 mai après laquelle les étudiants kirghizes ont poursuivi les étudiants égyptiens jusqu’à leur lieu de résidence et ont saccagé les portes.

Cela a poussé les Egyptiens à répliquer et frapper les Kirghizes. La bagarre a été filmée et largement diffusée le 18 mai. La question s’est alors transformée en une cause d’opinion publique. Un grand nombre de jeunes Kirghizes sont alors sortis dans les rues et ont attaqué les lieux de résidence des étudiants indiens, pakistanais et égyptiens.

Les affrontements ont entraîné au moins 29 blessés, selon le ministère de la Santé du Kirghizistan. Le gouvernement kirghize, cependant, n'a confirmé aucun décès.

Il est à noter que 1 500 étudiants égyptiens, dont 400 filles, suivent leurs études dans la capitale kirghize Bichkek.

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique