Dimanche, 16 juin 2024
Egypte > Education >

Une délégation consulaire spéciale dépêchée à Bichkek pour s’assurer de la sécurité des étudiants égyptiens

Racha Darwich , Lundi, 20 mai 2024

Une querelle entre des étudiants égyptiens et kirghizes se transforme en bagarres et soulève l'inquiétude des responsables en Egypte et l’opinion publique kirghize.

Egypte
La délégation consulaire rencontre les étudiants égyptiens. Page: Page officielle du ministère des affaires étrangères.

L’ambassade d’Egypte au Kazakhstan a envoyé une mission consulaire au Kirghizistan pour s’assurer de la sécurité des étudiants égyptiens
et de leur bon traitement par les autorités kirghizes ainsi que des mesures adoptées par le pays envers eux.

Selon le porte-parole du ministère des Affaires étrangères, Ahmed Abou-Zeid, la délégation s’est immédiatement rendue au lieu de résidence des étudiants et s’est entretenue avec eux avant de coordonner avec les autorités locales pour assurer la protection nécessaire aux étudiants à l’intérieur de leur domicile et pendant leurs déplacements, exigeant également le passage régulier des patrouilles de police.

D’autre part, la délégation a demandé aux étudiants d'éviter de sortir tard le soir et surtout pas seuls et de se conformer aux instructions de la police locale.
L’ambassadeur Abu Zeid a ajouté que la mission consulaire œuvre à la libération des 4 étudiants encore détenus et qu’elle avait reçu les quatre autres libérés.

Dans ce contexte, le ministère d’Etat de l’Immigration a émis un communiqué, lundi 20 mai, dans lequel il a confirmé qu’il suivrait de près l’évolution de la situation des étudiants égyptiens au Kirghizistan après les affrontements sur le campus entre les étudiants égyptiens et kirghizes.

Les véritables raisons du déclenchement de la bagarre entre les étudiants restent encore inconnues. Mais le membre de l’Union des étudiants arabes du Kirghizistan, Ahmed Helmi, a déclaré à la presse que la bagarre entre les étudiants égyptiens et kirghizes a dégénéré après une querelle entre les deux parties le 13 mai après laquelle les étudiants kirghizes ont poursuivi les étudiants égyptiens jusqu’à leur lieu de résidence et ont saccagé les portes. Ce qui a poussé les Egyptiens à répliquer et frappé les Kirghizes. La bagarre a été filmée et largement diffusée le 18 mai. La question s’est alors transformée en une cause d’opinion publique.  Un grand nombre de jeunes Kirghizes sont alors sortis dans les rues et ont attaqué les lieux de résidence des étudiants indiens, pakistanais et égyptiens.

Il est à noter que 1500 étudiants égyptiens, dont 400 filles, suivent leurs études dans la capitale Bichkek.

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique