Dimanche, 16 juin 2024
International > Monde >

Afghanistan: trois Espagnols et trois Afghans tués sur un marché à Bamiyan

AFP , Samedi, 18 mai 2024

Afghans
Des Tadjiks et des Afghans vendent et achètent de la nourriture et des articles ménagers dans un bazar. Photo : AFP

Les corps de trois touristes espagnols et trois ressortissants afghans, ainsi que de nombreux blessés, ont été transportés à Kaboul après l'attaque meurtrière survenue vendredi sur un marché de Bamiyan, ville touristique du centre de l'Afghanistan, a annoncé le gouvernement taliban samedi.

A quelque 180 km de la capitale afghane, Bamiyan, où se trouvent les bouddhas géants dynamités par les talibans en 2001, est la première destination touristique d'Afghanistan.

Les victimes déambulaient dans le bazar de cette ville de montagne, quand ils ont été la cible de coups de feu vendredi en fin de journée, a déclaré à l'AFP le porte-parole du ministère afghan de l'Intérieur, Abdul Mateen Qani.

Le ministre espagnol des Affaires étrangères Jose Manuel Albares a confirmé samedi que trois de ses ressortissants étaient morts, sur un "groupe de six Espagnols affectés par l'attaque", tandis qu'un autre avait été blessé et opéré à Kaboul.

Selon les dernières informations, "trois citoyens afghans ont été tués dans l'attaque", dont un taliban et deux civils, a annoncé le porte-parole du gouvernement de Kaboul.

"Parmi les huit blessés, dont quatre étrangers, seule une femme étrangère âgée n'est pas dans une situation très stable", a ajouté le porte-parole afghan, soulignant que les blessés se trouvaient désormais dans la capitale afghane.

Les corps et les blessés, ainsi que les autres touristes de ce groupe de 13 personnes, ont été transportés à Kaboul par la route, les conditions météorologiques ne permettant pas de transport aérien, a précisé à l'AFP une source diplomatique.

Les blessés étrangers sont originaires de Norvège, d'Australie, de Lituanie et d'Espagne, a-t-on appris de sources hospitalières.

"Tous les corps ont été transférés à Kaboul et se trouvent au département médico-légal", a déclaré Abdul Mateen Qani, soulignant que "des femmes" figuraient "parmi les morts et les blessés", sans autre précision.

Le ministre Albares a annoncé à la télévision publique TVE que les dépouilles des trois Espagnols seraient "certainement ramenées en Espagne dimanche".

L'Espagne, comme d'autres pays occidentaux, avait évacué son ambassade en 2021, lors de la prise du pouvoir par les talibans. Les autorités espagnoles travaillent en coordination avec la délégation de l'Union européenne à Kaboul.

L'UE a condamné l'attaque "dans les termes les plus forts", et la mission de l'ONU en Afghanistan s'est dite "profondément choquée et consternée par cette attaque terroriste meurtrière", ajoutant qu'elle aidait à gérer la situation.

Sept suspects arrêtés

Cette attaque meurtrière est apparemment la première contre des touristes étrangers en Afghanistan depuis le retour au pouvoir des talibans, en août 2021.

"Sept suspects ont été arrêtés, dont un a été blessé", a-t-il annoncé. "L'enquête se poursuit et l'émirat islamique se penche sérieusement sur cette affaire", a-t-il dit.

Le porte-parole n'a pas précisé s'il y avait un ou plusieurs tireurs.

M. Albares n'a pas exclu non plus la présence de plusieurs attaquants lorsque le groupe d'Espagnols "faisaient des courses sur un marché de la vallée de Bamiyan".

"Une personne armée est apparue, elle sortait de ce qui a été décrit comme une allée, cette personne a ouvert le feu, et le chaos s'en est suivi", a rapporté le ministre, sur la base d'un témoignage.

"À partir de là, il est possible que d'autres personnes aient tiré", a-t-il ajouté sur TVE, estimant que "le modus operandi montre qu'il s'agit d'un attentat". Il s'est toutefois refusé à toute spéculation à ce stade, expliquant que son ministère travaillait, "par l'intermédiaire de l'unité consulaire d'urgence, à clarifier les circonstances".

Condamnation et profonds regrets de Kaboul

Avec ses lacs turquoise et ses montagnes, la province de Bamiyan, connue pour ses Bouddhas dynamités, est la plus touristique du pays. Elle est en majorité habitée par des membres de la communauté hazara, des chiites. Ceux-ci sont régulièrement visés par des attentats meurtriers du groupe Etat islamique (EI), sunnite, généralement menés avec des engins explosifs contre des véhicules.

Hormis les attentats de l'EI, la sécurité est globalement revenue en Afghanistan depuis 2021, après plus de 40 ans de conflits meurtriers.

"L'émirat islamique condamne fermement ce crime, exprime ses profonds regrets aux familles des victimes et garantit que tous les criminels seront retrouvés et punis", a déclaré vendredi le porte-parole du ministère de l'Intérieur.

Le meurtre de touristes est une mauvaise nouvelle pour ce pays figurant parmi les plus pauvres du monde et soucieux de développer un tourisme naissant.

En dépit du manque d'infrastructures et de la rareté des sites culturels après les destructions et pillages des guerres, un tourisme étranger commence à émerger dans ce pays à la population extrêmement accueillante et aux paysages grandioses.

Le nombre de touristes étrangers en Afghanistan a ainsi progressé de 120% à près de 5.200 l'an dernier sur un an, selon des chiffres officiels.

Mais les pays occidentaux déconseillent tous de s'y rendre, parlant notamment de risques d'attaques ou d'enlèvements.

Mots clés:
Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique