Jeudi, 13 juin 2024
International > Monde Arabe >

Un chef local du Jihad islamique tué dans une frappe israélienne à Jénine : Territoires palestiniens

AFP , Samedi, 18 mai 2024

Gaza
Frappe israélienne sur Beit Lahia, dans le nord de la bande de Gaza. Photo : AFP

 

Un chef local de la branche armée du Jihad Islamique à Jenine, dans le nord de la Cisjordanie occupée, a été tué dans une frappe israélienne, a annoncé le mouvement islamiste, confirmant une information de l'armée israélienne et du gouvernement palestinien.

Le ministère de la Santé du gouvernement palestinien a annoncé la mort d'Islam Khamayseh à Jenine dans des frappes qui ont fait huit blessées.

Les Brigades Al-Qods, branche armée du Jihad islamique palestinien, ont confirmé la mort de leur "commandant Islam Khamayseh".

Un avion et un hélicoptère de combat israélien ont frappé un complexe de Jenine où "se trouvaient un certain nombre de terroristes importants", sur la base d'informations fournies par les services de renseignement, a affirmé l'armée israélienne dans un communiqué.

"Certains ont participé à des fusillades dans la région de Jénine et prévoyaient de mener d'autres attaques terroristes dans un avenir immédiat", a-t-elle ajouté.

Selon elle, Islam Khamayseh était responsable "d'une série d'attaques dans la zone", dont celle durant laquelle a été tué Meir Tamari, un Israélien de 31 ans tué au volant de sa voiture par des tirs à proximité de Jénine.

Jénine, qui abrite l'un des camps de réfugiés les plus peuplés et pauvres des territoires palestiniens, est un bastion de groupes armés luttant contre Israël qui occupe la Cisjordanie depuis 1967. Ces derniers mois, l'armée israélienne a conduit plusieurs opérations à Jénine et dans ses environs, pour démanteler "des cellules terroristes".

La Cisjordanie est le théâtre depuis deux ans d'une flambée de violences, encore exacerbées par la guerre meurtrière menée par Israël dans la bande de Gaza après l'attaque sanglante sans précédent perpétrée par le Hamas en territoire israélien le 7 octobre.

Au moins 492 Palestiniens de Cisjordanie ont été tués par les troupes israéliennes ou des colons depuis le 7 octobre, selon le ministère palestinien de la Santé.

Dans ce territoire, l'année 2023 a été l'année la plus meurtrière depuis 2005, lorsque le Bureau des affaires humanitaires des Nations unies (Ocha) a commencé ses statistiques.

Mots clés:
Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique