Vendredi, 12 juillet 2024
Egypte > Politique >

La déclaration par l’Egypte d’intervenir en appui à l’Afrique du Sud dans son procès contre Israël suscite de vives réactions

Ghada Ismail , Rim Darwich , Dimanche, 12 mai 2024

Entre l'inquiétude des médias israéliens et le salut par le Hamas, l’alignement de l’Egypte sur la contestation judiciaire de l’Afrique du Sud marque un tournant dans la dynamique diplomatique égyptienne.

s
Archives - La CIJ, principale instance judiciaire des Nations-Unies, lors de l'audience publique sur la requête de l'Afrique du Sud contre Israël. Photo : Cour internationale de justice

A la suite de l’annonce de l’Egypte de son intention d’intervenir en appui à l’Afrique du Sud dans son procès contre Israël devant la CIJ l’accusant de génocide dans la bande de Gaza, les réactions pleuvent.

Le Hamas a salué la déclaration de l’Egypte d’intervenir en appui à l’Afrique du Sud dans son procès contre Israël devant la CIJ pour violation de la Convention sur le génocide commis par Israël contre le peuple palestinien, selon Al-Qahera news.

« Le Hamas a également salué le fait que l’Egypte ait dénoncé les violations commises par les forces d’occupation et ses crimes contre les innocents et ait appelé les forces de l’occupation à respecter la décision de la CIJ de laisser entrer davantage d’aide à Gaza », reporte Al-Qahera news.

Le Hamas salue l’appel adressé par l’Egypte aux forces d’occupation israéliennes de mettre immédiatement un terme aux mesures qui entraînent la mort de nombreux civils dans la Bande de Gaza, insistant sur la nécessité de rouvrir le poste-frontière de Rafah.

« Le Hamas a appelé les pays arabes et islamiques, ainsi que tous les pays du monde à adopter des mesures similaires à l’Egypte en soutien à la cause palestinienne en se ralliant au procès intenté contre les forces d’occupation », annonce Al-Qahera news.

De leur part, certains médias israéliens ont rapporté des déclarations d’une source diplomatique israélienne, disant : « L’Egypte nous a poignardés dans le dos ».

Le ministère égyptien des Affaires étrangères a défendu dimanche sa décision, citant l'agression présumée d'Israël contre des civils palestiniens à Gaza. 

La déclaration du ministère a pointé les « pratiques systématiques » d'Israël contre le peuple palestinien, notamment le ciblage des civils et la destruction des infrastructures dans la bande de Gaza, selon les mêmes sources.

Un tournant diplomatique

« L’alignement de l’Egypte sur la contestation judiciaire de l’Afrique du Sud souligne un changement dans la dynamique diplomatique », analyse Saïd Okacha, expert des affaires israéliennes au CEPS d’Al-Ahram. 

La déclaration par l’Egypte d’intervenir en appui à l’Afrique du sud dans son procès contre Israël devant la Cour internationale de justice a pour objectif d’exercer une pression sur Israël, poursuit Okacha. 

Il estime que cette annonce vise à prévenir toute éventuelle déportation des Palestiniens vers les frontières égyptiennes. « Cette déportation constitue une menace de grande envergure à la sécurité nationale égyptienne ».

Le politologue considère que la tension actuelle dans les relations entre le deux pays n’affectera pas tout de même les traités de paix signés par l’Egypte et Israël. « La démarche entreprise par l’Egypte dimanche représente une escalade importante. La communauté internationale est majoritairement en faveur d’exercer plus de pression sur Israël même si elle n’entreprendra pas des mesures juridiques de la même ampleur de celle de l’Egypte ».

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique