Vendredi, 19 juillet 2024
Egypte > Santé >

L'Egypte étudie un partenariat avec le secteur privé pour la gestion des hôpitaux publics

Rim Darwich , Lundi, 06 mai 2024

Le gouvernement cherche à améliorer les services médicaux de ses hôpitaux publics qui souffrent du manque de moyens et de personnels.

d’hôpital
Des lits d’hôpital sont préparés pour les patients à l’hôpital de campagne de l’Université Ain Shams au Caire, en Égypte. Photo : AP

Le parlement débat un projet de loi présenté par le gouvernement qui permettrait au secteur privé de gérer les hôpitaux publics afin d'améliorer l'efficacité de ces derniers et des services qu'ils présentent.

« Les discussions sont en cours au parlement depuis deux semaines. Une telle procédure vise l’autonomisation et la décentralisation des institutions publiques. », a affirmé le secrétaire du comité de la santé au parlement, Mohamed Al-Amari à Ahraminfo.

« Le projet de loi présenté par le gouvernement est en cours d’étude, puis sera transmis au bureau du parlement pour être inscrit sur l’agenda des législations à discuter pour aboutir à une décision finale », explique Al-Amari.

L'Egypte, avec une population de plus de 106 millions, cherche à améliorer ses services médicaux, notamment dans le secteur public qui souffre de manque de moyens et de personnels

« Cela ne doit pas inquiéter les citoyens, car on cherche à fournir un meilleur service tout en conservant les prix actuels et donc il n'y aura pas de coût additionnel. C'est ce qu'on examine encore, mais rien n'a été encore décidé ». 

D'un autre côté le conseiller du président pour les affaires de la santé Awad Tag El-Din a déclaré dans une intervention sur la chaîne Al-Hadath Al-Youm, samedi, que ce dossier est encore en phase d'étude à tous les niveaux et que la priorité est de présenter aux citoyens des services et soins médicaux appropriés.

Le ministère des Finances a alloué une somme de 495,6 milliards de livres pour le secteur de la santé dans son budget pour l'année fiscale 2024/2025 contre 396,9 milliards pour l'exercice en cours, soit une augmentation de 24,9 %.

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique