Vendredi, 12 juillet 2024
International > Monde Arabe >

CNN: des munitions israéliennes à guidage de précision ont provoqué la mort de 12 enfants à Gaza

Ahraminfo , Vendredi, 03 mai 2024

Une analyse du site où a eu lieu l’attaque, documentée par un journaliste indépendant travaillant pour CNN à Gaza, montre la responsabilité de l'armée israélienne.

Shahed Awda
La fillette de 10 ans, Shahed Awda Talla

Un rapport publié vendredi 3 mai par le site d'informations américain CNN révèle que la mort d’une jeune fille palestinienne de 10 ans, Shahed Awad Talla, du camp de réfugiés d'Al-Maghazi à Gaza, et de 11 autres enfants, a été causée par des munitions israéliennes à guidage de précision.

Une analyse du site où a eu lieu l’attaque israélienne, documentée par un journaliste indépendant travaillant pour CNN à Gaza, montre la responsabilité de l'armée israélienne.

CNN a interrogé trois spécialistes en armement, après avoir analysé des vidéos et des photos illustrant les dégâts de la frappe.

Les trois ont conclu que la destruction a très « probablement » été provoquée par une munition guidée de précision utilisée par Tsahal.

Cité par CNN, Chris Cobb-Smith, ancien officier de l'armée britannique et expert en armement, a déclaré que, selon les images disponibles, il pensait que la frappe a été causée par un missile guidé de précision tiré par un drone israélien.

« Il s'agit certainement d'un missile léger tiré par un drone », a déclaré Cobb-Smith. « Il y a un aspect de ce missile particulier qui est très évident - il s'agit clairement d'une petite munition qui a des conséquences dévastatrices », a-t-il ajouté.

Le missile a atterri à quelques mètres seulement de Shahed et de ses amis qui jouaient au baby-foot. A cette distance, leur mort était inévitable.

CNN a enregistré des échantillons de la munition collectés sur les lieux par l'oncle de Shahed, comprenant ce qui semble être une partie d'une carte de circuit imprimé.

La frappe a créé un petit cratère sur la route, et les images de la zone montrent les bâtiments environnants criblés de petits trous, ce qui, selon les spécialistes en armement, suggère une fragmentation due à un missile sophistiqué.

Chris Lincoln-Jones, ancien officier de l'armée britannique et expert de la guerre des drones, a déclaré à CNN que « les obus d'artillerie ont très peu de composants électroniques, et la présence d'un circuit imprimé suggère qu'une arme sophistiquée et guidée avec précision a été déployée ».

L'armée israélienne maintient un contrôle constant de la bande de Gaza, et selon les spécialistes en armement interrogés par CNN, une telle munition n'aurait pas été déployée sans une évaluation préalable de la zone, suscitant ainsi des interrogations sur le processus décisionnel ayant conduit à la frappe.

La chaîne de commandement de l'armée israélienne suscite de plus en plus d'interrogations, notamment à la lumière d'une enquête menée par +972 Magazine et Local Call sur l'utilisation par l'armée de l'intelligence artificielle pour évaluer et approuver les cibles de bombardement.

L'armée israélienne a affirmé qu'elle ne disposait d'aucune information concernant cette frappe.

 

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique