Mercredi, 22 mai 2024
International > Monde >

Des milliers de vols annulés en France jeudi en raison d'une grève des contrôleurs aériens

AFP , Jeudi, 25 avril 2024

s
un panneau d’information sur les départs avec de multiples vols annulés annoncés alors que les contrôleurs aériens se battaient sur les salaires et la réforme du secteur, à l’aéroport de Roissy-Charles de Gaulle. Photo : AFP

Les aéroports français sont vidés jeudi d'une partie de leurs passagers habituels et des centaines d'avions sont restés cloués au sol, en raison d'une grève d'une partie des contrôleurs aériens français, indignant une nouvelle fois les compagnies aériennes.

Les annulations de vols concernent en priorité les vols court- et moyen-courriers. A Roissy Charles-de-Gaulle, de nombreux passagers naviguent dans les terminaux pour leurs vols internationaux, faisant oublier les milliers de passagers forcés de rester chez eux et reprogrammer leurs vols, en pleines vacances scolaires françaises.

Quelque 2.300 vols au départ ou à l'arrivée d'un aéroport français sont prévus pour la journée, contre près de 5.200 la veille, selon le tableau de bord de la Direction générale de l'aviation civile (DGAC) consulté par l'AFP.

En Europe, plus de 2.000 vols ont été supprimés et 1.000 risquent de devoir se dérouter pour éviter l'espace aérien français, selon la principale association de compagnies aériennes du Vieux Continent, Airlines for Europe.

Pour mettre en adéquation les effectifs disponibles et le trafic, l'aviation civile française avait demandé aux compagnies de supprimer trois vols sur quatre au départ ou à l'arrivée de Paris-Orly, le deuxième aéroport français; 55% à Roissy-Charles-de-Gaulle, le premier, 65% à Marseille-Provence (sud) et 45% sur toutes les autres plateformes de France métropolitaine.

La plupart des liaisons long-courriers échappe en revanche aux annulations, la demande de la DGAC ne s'appliquant qu'aux avions effectuant "trois mouvements ou plus" dans la journée.

A Marseille, sur 140 vols initialement prévus jeudi, 88 étaient affichés comme annulés sur le site de l'aéroport, dont plusieurs vols vers l'Algérie, la Grèce ou le Luxembourg.

Ces annulations, d'une ampleur sans précédent "depuis une vingtaine d'années" selon le patron des aéroports parisiens Augustin de Romanet, ont été imposées par la DGAC au vu du nombre de grévistes déclarés parmi les indispensables contrôleurs aériens.

"Hypothétique avion"

Pourtant, l'annonce mercredi matin d'un accord de fin de crise par le principal syndicat, le SNCTA, avait laissé espérer un allègement des contraintes pesant sur les compagnies aériennes.

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique