Jeudi, 23 mai 2024
International > Monde >

Le ministre iranien des Affaires étrangères minimise l'attaque imputée à Israël

AFP , Samedi, 20 avril 2024

s
Hossein Amir-Abdollahian, ministre iranien des Affaires étrangères. Photo : AFP

Le ministre iranien des Affaires étrangères, Hossein Amir-Abdollahian, a minimisé l'attaque, imputée à Israël, qui a touché le centre de l'Iran vendredi, la comparant à un jeu d'enfant et ajoutant qu'il n'y aurait pas de représailles iraniennes à moins que ses "intérêts" ne soient visés.

Vendredi, des médias d'Etat iraniens ont rapporté que des détonations avaient été entendues à l'aube près d'une base militaire dans la région d'Ispahan, après que "plusieurs" petits drones ont été "abattus avec succès" par le "système de défense antiaérienne" du pays.

Des médias américains, citant des responsables américains, ont affirmé qu'il s'agissait d'une opération israélienne menée en riposte à une attaque iranienne inédite contre Israël le 13 avril. Israël a juré de faire payer à l'Iran, son ennemi juré, le prix de son attaque.

"Ce qui s'est passé la nuit dernière n'était pas une attaque", a déclaré vendredi M. Amir-Abdollahian dans d'une interview à la chaîne américaine NBC.

"Il s'agissait de deux ou trois drones quadrirotor, ceux avec lesquels les enfants jouent en Iran", a poursuivi le chef de la diplomatie iranienne.

Et d'avertir: "Tant qu'il n'y a pas de nouvelle aventure (offensive militaire, NDLR) au nom du régime israélien contre les intérêts de l'Iran, nous ne répliquerons pas", a-t-il ajouté.

La communauté internationale s'était empressée de lancer des appels au calme dans la foulée de l'attaque de vendredi, craignant un embrasement régional.

L'Iran a lancé le 13 avril une attaque sans précédent aux drones et aux missiles contre Israël, en représailles à celle, meurtrière, contre son consulat à Damas, en Syrie, le 1er avril.

L'armée israélienne a affirmé que la grande majorité des projectiles tirés par l'Iran avaient été abattus avec l'aide de ses alliés.

Téhéran a déclaré que son attaque contre Israël a été menée en "légitime défense", mettant une nouvelle fois en garde: "Si le régime israélien a l'intention d'entreprendre une autre action contre nos intérêts, notre réponse sera immédiate et maximale", a assuré M. Amir-Abdollahian.

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique