Samedi, 18 mai 2024
International > Monde Arabe >

L’Egypte déplore le veto américain à l'adhésion de la Palestine à l'ONU

Ahraminfo , Vendredi, 19 avril 2024

Le projet de résolution présentée par l'Algérie qui recommandait l'adhésion palestinienne a recueilli 12 votes pour, 1 contre et 2 abstentions (Royaume-Uni et Suisse).

s
Les Etats-Unis ont mis fin jeudi au rêve d'adhésion pleine et entière des Palestiniens à l'ONU, mettant leur veto au Conseil de sécurité. Photo : AP

L’Egypte a exprimé ses profonds regrets suite à l'incapacité du Conseil de sécurité d’adopter une résolution permettant l’adhésion pleine et entière de la Palestine à l'Organisation des Nations Unies (ONU), lors d’un communiqué publié sur la page officielle du ministère des Affaires étrangères, le jeudi 18 avril.

« Reconnaître l'Etat palestinien et approuver son adhésion à l'ONU à part entière est un droit inhérent du peuple palestinien, qui souffre de l'occupation israélienne depuis plus de 70 ans », a affirmé le communiqué.

La question palestinienne se trouve « à la croisée des chemins », ce qui exige que les pays assument leur responsabilité historique en prenant position en faveur des droits des Palestiniens.

Selon le ministère des Affaires étrangères, l’adhésion des Palestiniens aux Nations unies est une étape cruciale sur la voie de la mise en œuvre des dispositions de l'ONU, du droit international et des résolutions reconnues de légitimité internationale pour aboutir à une solution à deux Etats.

« Il est impératif de permettre au peuple palestinien d'exercer pleinement tous ses droits légitimes » a marqué le communiqué.

L'Egypte a souligné qu’entraver le droit des Palestiniens à reconnaître son Etat ne se conforme pas à la responsabilité juridique et historique qui incombe à la communauté internationale de mettre fin à l'occupation et de parvenir à une solution finale et juste à la question palestinienne.

L’Egypte appelle également les parties internationales à reconnaître l'Etat palestinien et à assumer leurs responsabilités pour relancer le processus de paix conduisant à établir un Etat palestinien indépendant et viable sur les frontières de 1967 avec Jérusalem-Est comme capitale.

Le projet de résolution présentée par l'Algérie qui recommandait l'adhésion palestinienne a recueilli 12 votes pour, 1 contre et 2 abstentions (Royaume-Uni et Suisse).

L'admission d'un Etat à l'ONU doit recevoir une recommandation positive du Conseil (au moins 9 voix sur 15 en faveur, sans veto d'un membre permanent), puis être approuvée par l'Assemblée générale, à la majorité des deux-tiers.

La Palestine est un « Etat observateur permanent » auprès de l'ONU, bénéficiant d'un statut qui lui permet de participer à toutes les procédures de l'Organisation, à l'exception du vote sur les projets de résolution et de décisions dans ses principaux organes et institutions, du Conseil de sécurité à l'Assemblée générale et ses six commissions principales.

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique