Mardi, 21 mai 2024
International > Monde Arabe >

Le Hezbollah annonce la mort de deux combattants dans des raids israéliens

AFP , Jeudi, 18 avril 2024

Liban
Les échanges de tirs à la frontière entre Israël et le Liban sont quotidiens depuis le début de la guerre. Photo : AFP

Le Hezbollah a annoncé jeudi 18 avril la mort de deux de ses combattants tués dans des frappes d'Israël qui a intensifié ses raids dans le sud du Liban au lendemain d'une attaque du parti pro-iranien qui a blessé 14 soldats.

Les violences se sont intensifiées entre l'armée israélienne et le Hezbollah cette semaine. Le mouvement libanais a revendiqué mercredi 17 avril une attaque contre un poste de commandement dans le nord d'Israël, qui a répliqué par des raids en profondeur en territoire libanais.

Le Hezbollah a annoncé jeudi la mort de deux de ses membres tués dans des frappes israéliennes. Selon des secouristes, ils ont été tués par une frappe de drone sur le village de Kfarkila dans le sud du Liban.

L'Agence nationale d'information (Ani, officielle) a affirmé qu'Israël a mené de violentes frappes aériennes et lancé plus de 100 obus d'artillerie et bombes au phosphore contre des localités frontalières du sud dans la nuit, notamment Kfar Kila.

Le Liban accuse Israël d'avoir recours au phosphore blanc --des armes incendiaires dont l'usage est interdit contre des civils-- dans le conflit.

Depuis le début de la guerre dans la bande de Gaza le 7 octobre, le Hezbollah mène des attaques quotidiennes contre Israël pour soutenir les palestiniens de Gaza.

L'armée israélienne riposte en bombardant de plus en plus en profondeur le territoire libanais et en menant des attaques ciblées contre des responsables du Hezbollah.

Mercredi, l'armée israélienne a fait état de 14 soldats israéliens blessés, dont six grièvement, dans le nord d'Israël, dans une attaque depuis le territoire libanais.

Le Hezbollah a indiqué de son côté avoir visé un poste de commandement militaire israélien, "en riposte" à la mort d'au moins trois de ses combattants dans des frappes israéliennes mardi.

En soirée, l'armée israélienne a mené des raids sur la région de Baalbeck dans l'est du Liban, un bastion situé à plus de 100 km de la frontière.

Elle a affirmé avoir visé "une infrastructure terroriste utilisée par la force de défense aérienne du Hezbollah".

Cette nouvelle escalade du conflit entre Israël et le mouvement libanais intervient dans un contexte régional extrêmement tendu après une attaque inédite de l'Iran contre Israël, qui dit vouloir riposter.

Plus de six mois de violences transfrontalières ont fait 370 morts côté libanais, essentiellement des combattants du Hezbollah mais également quelque 70 civils, selon un décompte de l'AFP.

*Article modifié par Ahraminfo

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique