Mardi, 21 mai 2024
Egypte > Politique >

L’Egypte intensifie ses contacts avec les Etas Unis, l’Iran et Israël pour contenir l’escalade dans la région

Chaïmaa Abdel-Hamid, Lundi, 15 avril 2024

L’Egypte a exprimé sa profonde préoccupation face à la poursuite d'une escalade militaire sans précédent entre l'Iran et Israël, qui menace la stabilité de la région et met en danger les intérêts des peuples.

Sameh Shoukry.
Ministre des Affaires étrangères Sameh Shoukry. Photo : Al-Ahram

Le ministre égyptien des affaires étrangères, Sameh Shoukry s’est entretenu dimanche 14 avril par téléphone avec ses homologues américain Antony Blinken, iranien Hossein Amir Abdollahian et israélien, Israël Katz pour tenter de contenir l'escalade dans la région suite à l’attaque de représailles de l’Iran contre Israël pour le bombardement par ce dernier de son consulat. 

L'Iran a effectivement lancé, dans la nuit de samedi à dimanche, une attaque sans précédent contre Israël. Téhéran a justifié son attaque baptisée "Promesse honnête" comme une réponse à la frappe du 1er avril contre son consulat à Damas, que l’Iran a qualifié de « crime ». Israël n'a ni confirmé ni démenti cette frappe qui coûté la vie à sept membres des Gardiens de la révolution.

Au cours de ses entretiens, Shoukry a exprimé la profonde préoccupation de l'Egypte face à la poursuite d'une escalade militaire sans précédent entre l'Iran et Israël, qui menace la situation de devenir incontrôlable, menace la stabilité de la région et met en danger les intérêts de leurs peuples.

Le porte-parole du ministère égyptien des Affaires étrangères, Ahmed Abou Zeid a indiqué dans un communiqué que Shoukry a appelé ses homologues iranien et israélien à faire preuve de la plus grande retenue et à s'abstenir de toute provocation qui pourrait accroître la tension et l'instabilité au Moyen-Orient.

Shoukry a également souligné la volonté de l'Egypte d’intensifier la coordination avec les États-Unis afin de contenir la crise actuelle entre l'Iran et Israël, et de continuer à déployer tous les efforts possibles pour mettre fin à la guerre en cours dans la bande de Gaza. « L’expansion du conflit à laquelle nous assistons ne sera dans l'intérêt d'aucune des parties et ne fera qu'apporter davantage de tension et d'instabilité aux peuples de la région » affirmé le ministre égyptien.

Par ailleurs, l’Egypte s’est également dite prête à intensifier ses efforts en coopération avec ses partenaires afin de désamorcer la crise actuelle, d'autant plus que cette dernière coïncide avec la guerre menée par Israël  contre la bande de Gaza ; et la souffrance du peuple palestinien qui en résulte ; ainsi qu’avec les différentes crises qui persistent toujours dans la région.

Shoukry a réitéré au cours de ses appels la position ferme de l’Egypte exigeant un cessez-le-feu à Gaza, qui faciliterait l'entrée de l'aide humanitaire. Il a d’autres parts rejeté toute mesure visant à déporter les Palestiniens hors de leurs terres, y compris le lancement d'opérations militaires terrestres dans la ville palestinienne de Rafah.

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique