Jeudi, 23 mai 2024
Economie > Economie >

Décryptage: L'Egypte met en place sept corridors logistiques intégrés à travers le pays

Laila Ahmed , Vendredi, 12 avril 2024

Le ministre des Transports publie les détails et la carte des sept corridors ferroviaires et routiers reliant les ports de la mer Rouge à ceux de la méditerranée et desservant de nouvelles communautés urbaines.

map
L'Egypte met en place sept corridors logistiques intégrés à travers le pays. Photo: Ministère des Transports

Sept corridors logistiques intégrés sont en train d’être mis en place pour relier les sites de production aux ports égyptiens, a déclaré le ministre des Transports, Kamel Al-Wazir, jeudi 11 avril. 

Al-Wazir a précisé dans un communiqué que les corridors en question relieront les ports de la mer Rouge à ceux de la méditerranée et desserviront de nouvelles communautés urbaines grâce à un réseau ferroviaire et routier.

Cette démarche s'inscrit dans le cadre d’un plan visant à transformer l'Egypte en un hub régional du transport et de la logistique, et à développer le système de transport à l’échelle nationale. 

Ce projet nourrit un projet de développement des ports égyptiens en cours d’un coût total de 129 milliards de L.E. Il prévoit la construction de nouveaux quais d’une longueur de 35 km et l’approfondissement des voies de navigation pour que les ports puissent assimiler jusqu’à 370 millions de tonnes (au lieu de 185 millions par an), et de presque doubler la capacité de conteneurs équivalant 20 pieds (EVP) à 22 millions par an. 

En 2022-2023, le secteur des transports a attiré la part du lion des investissements publics et privés. Les investissements dans ce secteur se sont élevés à 279 milliards de livres, soit près de 24% de l’ensemble des investissements cette année. L’investissement public représente la majeure partie de cette somme.

1- Corridor Sokhna/Alexandrie

Ce corridor s'étend du port de Sokhna (DPW, émirati) sur la mer Rouge jusqu'au Grand Port d'Alexandrie en passant par le port sec et la zone logistique de la ville industrielle du 10 Ramadan, située à 50 km du Caire. Il est lié au Caire par voie ferroviaire (train à grande vitesse).

2- Corridor Al-Arish/Taba 

Il s'étend du port d'Al-Arish sur la Méditerranée à la frontière Est du pays, jusqu'au port de Taba sur le golfe d'Aqaba, sur la mer rouge, en passant par les zones industrielles (industries lourdes) du centre du Sinaï. Un réseau de chemins de fer et d’autoroutes sera placé au service des zones logistiques en cours de construction dans la péninsule du Sinaï. 

3- Corridor Caire/Alexandrie 

Il s'étend de la gare de Bashteel, au gouvernorat de Guiza, au sud du Caire jusqu’au Grand Port d'Alexandrie en passant par les ports secs des villes de Sadate et du 6 octobre,

4- Tanta/Mansoura/Damiette 

Ce corridor est doté d’une voie ferrée qui relie les zones de production agricole et industrielle au centre du Delta au port de Damiette sur la Méditerranée. Ce corridor commence à la zone logistique de la ville de Tanta dans le Delta.

5- Corridor Gargoub /Salloum

Il est doté d’une voie ferrée qui s'étend du port maritime de Gargoub, situé à 70 kilomètres de la ville de Marsa Matrouh jusqu’à la ville de Salloum. Gargoub est un port commercial et touristique en cours de construction par un consortium de 16 sociétés mondiales. C’est le port d’Egypte le plus proche des côtes européennes. Ce corridor devrait accroître les échanges commerciaux entre l'Egypte et la Libye. 

6- Le Caire/Assouan/Abou Simbel

A travers un réseau de trains électriques à grande vitesse, ce corridor relie les ports terrestres aux zones logistiques du nouveau Fayoum (Abou Radi, nouveau Sohag et Abou Simbel), aux zones agricoles (Tochka et l'Est d'Owainat) et à la zone touristique d'Abou Simbel. Il s’agit de trains pour le transport des particuliers et des marchandises.

7- Safaga/Qéna/ Abu Tartour

Ce corridor relie le port de Safaga sur la mer Rouge au site de production de phosphate d’Abou Tartour dans le désert occidental. Safaga est située à 60 km au sud de la ville touristique d’Hurghada. Le corridor est traversé par la troisième ligne du train électrique à grande vitesse ainsi que par la voie ferrée Safaga - Qéna - Abu Tartour.

 

 

 

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique