Lundi, 17 juin 2024
International > Monde Arabe >

Soudan: le PAM s'alarme d'une aggravation de la crise humanitaire

Vendredi, 05 avril 2024

La faim au Soudan ne va faire qu'empirer alors que la saison de soudure (entre deux périodes de récoltes) va débuter dans quelques semaines, avertit l'organisation onusienne.

s
Les forces de sécurité soudanaises patrouillent dans les rues de la ville de Gedaref, dans l’est du Soudan. Photo : AFP

Le Programme alimentaire mondial s'est alarmé vendredi d'une aggravation de la crise alimentaire au Soudan en guerre, en dépit de l'acheminement pour la première fois depuis plusieurs semaines d'une aide d'urgence au Darfour.

Deux convois transportant de la nourriture ont gagné le Darfour fin mars en provenance du Tchad voisin, à destination de quelque 250.000 personnes nécessitant une aide alimentaire d'urgence.

Les premières distributions de cette aide ont débuté dans l'ouest et le centre du Darfour, a indiqué vendredi la porte-parole du PAM pour le Soudan, Leni Kinzli.

L'acheminement de cette aide fait suite à de longues tractations de l'agence onusienne pour rouvrir des couloirs humanitaires depuis le Tchad après leur fermeture en février sur décision des autorités loyales à l'armée soudanaise.

"Nous sommes extrêmement préoccupés par le fait que, si la population soudanaise ne reçoit pas un flux constant d'aide depuis tous les couloirs humanitaires possibles - en provenance des pays voisins et de part et d'autre des lignes de front -, la situation alimentaire catastrophique du pays ne fera qu'empirer", a mis en garde Mme Kinzli lors d'un point-presse en vidéoconférence depuis Nairobi.

"La fermeture temporaire du couloir humanitaire depuis le Tchad, ainsi que la poursuite des combats, les procédures fastidieuses d'autorisation de transit de l'aide humanitaire, les obstacles administratifs et les menaces sécuritaires ont placé les humanitaires dans l'impossibilité d'opérer à une échelle adaptée pour répondre à l'insécurité alimentaire au Soudan", a-t-elle déploré.

La guerre, qui a éclaté le 15 avril 2023 entre le chef de l'armée, le général Abdel Fattah al-Burhane, et son ex-adjoint, le général Mohamed Hamdane Daglo, patron des paramilitaires des Forces de soutien rapide (FSR), a fait des milliers de morts et provoqué le déplacement de plus de 8,5 millions de personnes, selon l'ONU.

Quelque 25 millions de personnes, soit plus de la moitié de la population soudanaise, ont besoin d'aide. Dix-huit millions d'entre elles sont plongées dans une situation d'insécurité alimentaire aiguë, selon l'ONU.

Mme Kinzli a par ailleurs averti que les récoltes de céréales au Darfour étaient de 78% inférieures à la moyenne des cinq dernières années.

"La faim au Soudan ne va faire qu'empirer alors que la saison de soudure (entre deux périodes de récoltes) va débuter dans quelques semaines. Notre plus grande crainte, c'est de voir des niveaux sans précédent de famine et de malnutrition pour l'ensemble du Soudan en cette saison de soudure", soulignant que le Darfour serait "particulièrement affecté".

Un autre convoi d'assistance alimentaire a pu atteindre le Darfour-Nord fin mars en provenance de Port-Soudan (nord-est), le premier convoi à traverser des lignes de front en six mois, selon le PAM.

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique