Mercredi, 29 mai 2024
Al-Ahram Hebdo > Tourisme >

Le moulin d’Abou-Chahine

Nasma Réda, Mercredi, 03 avril 2024

Vers la fin du XVIIIe siècle, le commandant ottoman Osman Agha Al-Tobgy a fait ériger un moulin dans la rue Al-Amassili.

Le moulin d’Abou-Chahine

Destiné à broyer des graines, ce moulin accueillait pendant des siècles de nombreux paysans au cours des saisons de récolte et fonctionnait quotidiennement, à l’exception des vendredis. Avec son architecture unique, le moulin est orné de briques sculptées aux couleurs noire et rouge, distinctives de Rachid. Il fut nommé d’après Abou-Chahine, dernier meunier à y travailler avant son arrêt. Des planches de bois décorent les murs et les plafonds de l’édifice qui comprend, en plus des meules du moulin, une chambre pour les ouvriers, une écurie et un entrepôt pour les céréales.

Cet édifice des céréales est considéré comme le seul et unique restant en Basse-Egypte. Dans les années 1980, une restauration minutieuse a été entreprise et les meules ont tourné à nouveau, transformant le moulin en un site touristique. Bien qu’il soit fermé depuis des années, le moulin fait partie du patrimoine islamique de Rachid.

Mots clés:
Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique