Samedi, 22 juin 2024
International > Monde >

Ukraine : deux morts et dix blessés dans des frappes russes

Mercredi, 27 mars 2024

s
Un soldat de l’armée russe tire un système de missiles antichars Fagot vers la position ukrainienne à un endroit non divulgué. Photo : AP

Au moins deux personnes ont été tuées et dix autres ont été blessées dans des frappes russes sur plusieurs régions du sud et du nord-est de l'Ukraine, ont annoncé mercredi les autorités locales.

Le chef de la diplomatie ukrainienne, Dmytro Kouleba, a quant à lui exhorté les alliés occidentaux à envoyer davantage de systèmes de défense antiaérienne Patriot afin de « sauver des milliers de vies ».

Le gouverneur de la région de Kherson (sud) a expliqué qu'une femme de 61 ans avait perdu la vie dans sa maison au cours d'une attaque de drone sur le village de Mykhaïlivka, situé sur une des rives du Dniepr, le fleuve qui délimite la ligne de front dans cette zone.

Une deuxième personne a été tuée par un tir d'artillerie dans la ville de Nikopol (sud-est), a déclaré le gouverneur de la région de Dnipropetrovsk, Serguiï Lyssak, sur Telegram.

Le gouverneur de la région méridionale de Mykolaïv a souligné que six personnes avaient été blessées, dont une grièvement, dans une attaque de missiles balistiques.

Il n'a pas précisé si ces victimes avaient été recensées dans la ville-même de Mykolaïv ou dans sa région mais son maire a fait état d'une attaque contre la cité.

Plus tôt, le gouverneur de la région de Kharkiv, Oleg Synegoubov, a signalé que trois personnes, âgées de 55, 56 et 64 ans, avaient été blessées dans des bombardements nocturnes russes.

Une autre, âgée de 62 ans, a été blessée à la suite d'une attaque de drone, a précisé ce responsable sur Telegram.

La région de Kharkiv, qui comprend la ville éponyme - la deuxième plus grande d'Ukraine -, borde la frontière nord avec la Russie et se retrouve régulièrement sous le feu de l'armée russe.

190 missiles en une semaine

L'Ukraine demande à ses alliés occidentaux de lui envoyer davantage d'aide, et plus vite. Mais, à Bruxelles comme à Washington, des divisions politiques ont enrayé la livraison d'armes et de fonds ces derniers mois.

Le chef de la diplomatie ukrainienne a souligné mercredi qu'une défense antiaérienne solide permettrait de "sauver des milliers de vies", de réduire les dégâts infligés aux infrastructures en Ukraine et d'aider les soldats sur le front.

M. Kouleba a à cet égard appelé les pays disposant de systèmes Patriot à les transférer à l'Ukraine, selon un communiqué de son ministère.

Il a assuré que la Russie avait récemment intensifié ses attaques aériennes, avec selon lui le tir de 190 missiles et l'envoi de 700 bombes aériennes guidées entre le 18 et le 24 mars.

« Les attaques russes actuelles se caractérisent par l'utilisation intensive de missiles balistiques, qui peuvent atteindre leur cible très vite, laissant peu de temps aux civils pour se mettre à l'abri », a dit M. Kouleba.

Les Russes ont multiplié les bombardements massifs sur l'Ukraine, en particulier depuis la semaine dernière, les présentant comme des représailles.

L'Ukraine a dit avoir intercepté dans la nuit 10 des 13 drones lancés par l'armée de Moscou, tandis que la Russie a affirmé avoir détruit des projectiles ukrainiens tirés par des systèmes de lance-roquettes dans la région frontalière de Belgorod.

Selon le gouverneur régional, Viatcheslav Gladkov, un homme a été blessé "par des éclats d'obus" dans cette zone cible de nombreuses attaques.

 

Mots clés:
Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique