Vendredi, 12 avril 2024
International > Monde Arabe >

Guerre à Gaza: Benny Gantz dimanche à Washington « sans coordination » avec Netanyahu

Farah Alazzouni , Samedi, 02 mars 2024

La visite de Gantz à Washington a créé des tensions entre Gantz et Netanyahu, affirment des médias hébreux en ajoutant que le premier ministre avait « clairement indiqué au ministre Gantz que l’Etat d’Israël n’avait qu’un seul premier ministre ».

Gantz
Le membre du cabinet de guerre israélien Benny Gantz, chef du parti Unité nationale. Photo : AFP

Le membre du cabinet de guerre israélien Benny Gantz, chef du parti Unité nationale de l'extrême droite, se rendra dimanche 3 mars à Washington, aux Etats-Unis, pour tenir une série de réunions.

La visite est « sans coordination » avec le premier ministre israélien, Benyamin Netanyahu, contrairement aux réglementations gouvernementales, qui exigent que «le premier ministre autorise le voyage à l’avance, ainsi que l’approbation du plan de voyage », selon Al-Qahera News.

Cette visite a créé des tensions entre Gantz et Netanyahu, affirment les médias hébreux en ajoutant que le premier ministre avait « clairement indiqué au ministre Gantz que l’Etat d’Israël n’avait qu’un seul premier ministre ».

Gantz devrait se rendre à Londres depuis Washington, a rapporté Ynet News, un des plus grands sites israéliens.

Sa visite intervient alors que l’Administration Biden est de plus en plus frustrée à l’égard de Netanyahu et de son gouvernement.

Biden a déclaré plus tôt cette semaine qu’Israël allait perdre le soutien international s’il maintenait son « gouvernement incroyablement conservateur ».

Interrogé par des journalistes sur la possibilité d'un accord sur une trêve dans le territoire palestinien d'ici cette date, le président américain a répondu : « J'espère bien, nous travaillons toujours beaucoup sur le sujet. On n'y est pas encore », en ajoutant que le lundi 4 mars n'est pas une date probable.

Dans le même contexte, le ministre du cabinet de guerre, Gantz, a prévenu le 20 février : « Si d'ici au Ramadan, nos otages ne sont pas à la maison, les combats vont continuer partout, y compris dans la région de Rafah ».

Le ministère palestinien de la Santé à Gaza a annoncé samedi un nouveau bilan de 30 320 personnes tuées dans la bande de Gaza depuis le début de la guerre.

Il a également fait état, dans un communiqué, de 92 morts au cours des dernières 24 heures et d'un total de 71 533 blessés dans le territoire palestinien depuis le début de la guerre le 7 octobre.

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique