Vendredi, 12 avril 2024
International > Monde Arabe >

Israël fait face à une condamnation croissante après le meurtre de demandeurs d’aide à Gaza

Ahraminfo avec AP, Vendredi, 01 mars 2024

La Chine, la Turquie, les Émirats arabes unis et le Liban se sont joints à l’Égypte, à l’Arabie saoudite et à la Jordanie pour condamner les forces israéliennes qui ont tiré sur des Palestiniens en attente de l’aide, tuant au moins 112 Palestiniens.

s
Une Palestinienne pleure la mort d’un proche pendant le bombardement israélien. Photo : AFP

Après les condamnations par l'Egypte, c'est au tour de la Turquie de dénoncer les actes des forces israéliennes qui tiraient sur les Palestiniens en attendant la livraison de l’aide comme « un autre crime contre l’humanité ».

Dans un communiqué publié à la fin de jeudi, le ministère turc des Affaires étrangères a accusé Israël d’utiliser « la famine comme arme de guerre à Gaza » et a allégué que le dernier événement, qui a fait plus de 100 morts, était la preuve « de l’intention d’Israël de détruire toute la population palestinienne ».

« Le monde entier doit réaliser que l’atrocité à Gaza est sur le point de devenir une catastrophe mondiale avec des répercussions bien au-delà de la région », a déclaré le ministère. « Nous appelons donc tous ceux qui ont de l’influence sur le gouvernement israélien à mettre fin à la violence continue à Gaza. »

Le porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères, Mao Ning, a déclaré : « La Chine est choquée par cet incident et le condamne fermement. ».

Le ministère libanais des Affaires étrangères « condamne fermement le meurtre délibéré de dizaines de civils palestiniens sans défense et les centaines de blessés ».

Dans une déclaration publiée sur X, le ministère a déclaré que l’incident s’inscrivait « dans le cadre de la politique de famine massive et d’extermination du peuple palestinien, ce qui les pousse au désespoir et alimente l’incendie ».

Cela « réduit les chances d’une paix juste et globale », a-t-il déclaré

Il a également appelé à mettre fin à cette « guerre absurde qui augmente l’extrémisme et la haine » et à la création d’un comité d’enquête international pour déterminer les responsabilités de l’attaque de jeudi et assurer la responsabilité.

"Les Émirats arabes unis ont fermement condamné le ciblage par les forces d’occupation israélienne d’un rassemblement de milliers de résidents palestiniens de la bande de Gaza", a déclaré le ministère émirati des Affaires étrangères.

Des soldats d’occupation israéliens ont tiré sur une foule de Palestiniens en course pour retirer de la nourriture d’un convoi d’aides dans la ville de Gaza jeudi.

Selon le ministère de la Santé à Gaza, plus de 112 personnes ont été tuées et au moins 700 blessées dans l’attaque israélienne.

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique