Lundi, 15 avril 2024
Egypte > Politique >

Le rôle des médias dans la couverture des conflits : une question centrale de nos jours

Allaa Ghanem, Lundi, 04 mars 2024

Le Centre international du Caire pour la résolution des conflits, le maintien et la consolidation de la paix (CCCPA) en coopération avec le Bureau du porte-parole du ministère des Affaires étrangères a organisé un vaste programme de formation visant à former et sensibiliser les journalistes égyptiens au traitement de l’information dans la couverture des conflits.

s
Professionnels des médias égyptiens et diplomates ayant assisté au programme de formation organisé par le CCCPA.

Dans un monde où les conflits et tensions sont en recrudescence, la prévention devient un élément central pour préserver la sécurité des individus et limiter les pertes humaines et matérielles. Le Centre international du Caire pour la résolution des conflits, le maintien et la consolidation de la paix (CCCPA) créé en 1994 est au cœur de ces problématiques. À travers ces actions notamment les formations proposées aux cadres, personnels, professionnels, hauts fonctionnaires, militaires et leaders religieux, le centre cherche à former, sensibiliser, renforcer les connaissances et soutenir les efforts de réflexion, de dialogue, de négociation et de médiation autour des questions de maintien de la paix et de résolution des conflits. 

De nombreux enjeux sont liés à ces questions en l'occurrence le terrorisme avec l’émergence de groupe armés non étatiques, les répercussions du changement climatique menaçant la vie des personnes et les poussant à fuir leur territoire vers un lieu plus sure ou encore les menaces transnationales lié à la traite des êtres humains et au trafic illégal de migrants. 

Les progrès technologiques ont grandement contribué à l'interconnexion des individus. Il suffit de surfer sur le web ou les réseaux sociaux pour être au courant de ce qui se passe à l’autre bout du monde. Cependant, plusieurs enjeux se cachent derrière ce don virtuel. En premier lieu, il est difficile de s’assurer de la véracité des informations transmises sous forme d'images et sons. Et avec l’avènement de l’IA, la distinction devient un processus bien plus complexe. Il convient également de rappeler que l’information transmise représente souvent un point de vue bien spécifique, et donc une information biaisée.  L’enjeu est crucial puisque qu’une information peut susciter des émotions fortes chez les individus qui plus est lorsque celle-ci relate un événement dramatique et qu’elle concerne des individus vivant dans des conditions atroces (sous les décombres par exemple). 

Le CCCPA a organisé un programme de formation du 25 février au 28 février dont la thématique est “le rôle des médias dans la couverture et la résolution des conflits”. Ce programme s’adressant aux professionnels du secteur des médias a été dirigé par l’équipe du centre sous la direction de S.E Ahmed Abdel-latif ambassadeur et directeur général du centre en coopération avec le Bureau du porte-parole du ministère des Affaires étrangères S.E Ahmed Abu Zeid et avec le soutien de l’ambassade du Canada au Caire.

Cette formation est de haute importance dans les temps qui courent. Il paraît évident que lorsqu’un conflit éclate, le premier biais par lequel on prend connaissance de l’événement sont les médias. De là vient l’utilité de comprendre le rôle des médias dans la diffusion de l’information et le traitement des conflits. Comment se positionner par rapport aux informations que l’on reçoit ? Est-ce que toutes les informations sont bonnes à prendre ? Comment lutter contre les infox ? Et comment appréhender les réactions de nos interlocuteurs ? telles sont les questions auxquelles les participants ont réfléchi durant cette formation.

Des séminaires et des sessions d'informations variées ont été offerts aux participants, parmi lesquels : la couverture des conflits dans les médias, les outils d’analyses des conflits, le rôle et la contribution des médias dans l’apaisement des tensions, la prise en compte des questions de genre et d’égalité dans la couverture des conflits et le rôle du 7e art dans la résolution des conflits. Ces sessions ont été dispensées par des professionnels et spécialistes de ces sujets sous l’écoute attentive des participants. L'objectif de ce programme a été de renforcer les capacités et les compétences des professionnels du secteur des médias dans la gestion des thématiques liées aux conflits.

À l’issue du programme, plusieurs journalistes ont témoigné de leur expérience au centre. Les points relevés ont été globalement positifs. Les journalistes ont tenu à remercier les organisateurs pour leur professionnalisme ainsi que les formateurs qui ont su leurs apporter des éléments nouveaux qu’ils pourront exploiter dans leurs travaux futurs afin de réaliser des analyses plus abouties des conflits dans le monde.

 

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique