Vendredi, 19 avril 2024
Egypte > Politique >

L’Egypte condamne le ciblage des Palestiniens par Israël au rond-point de Nabulsi dans la bande de Gaza

Ahraminfo , (avec AFP) , Jeudi, 29 février 2024

L'Egypte considère que le fait de prendre pour cible des citoyens cherchant leur part de l'aide humanitaire constitue « un crime honteux » et « une violation flagrante » du droit international.

s
Ministère égyptien des Affaires étrangères. Photo : Al-Ahram

L’Egypte a condamné dans les termes les plus fermes le ciblage par Israël d'un rassemblement de civils palestiniens non armés qui attendaient l'arrivée de camions d'aide humanitaire au rond-point de Nabulsi dans le nord de la bande de Gaza, indique le ministère égyptien des Affaires étrangères dans un communiqué publié jeudi 29 février. 

L'Egypte considère que le fait de prendre pour cible des citoyens qui cherchent leur part de l'aide humanitaire constitue « un crime honteux » et « une violation flagrante » du droit international et du droit humanitaire international, ainsi qu'un « mépris de la valeur de l'être humain », ajoute le communiqué.

Le Caire a réitéré son appel à la communauté internationale de faire pression sur Israël pour qu'il se conforme aux dispositions du droit international, soulignant la nécessité de lever tous les obstacles qui empêchent l’accès de l'aide humanitaire dans la bande de Gaza.

Le bilan du massacre de la rue Al-Rashid où la distribution alimentaire avait lieu à la ville de Gaza s'élève désormais à 104 morts et 760 blessés, a déclaré dans un communiqué le porte-parole du ministère de la Santé palestinien à Gaza, Ashraf Al-Qudra, révisant à la hausse un premier bilan hospitalier qui faisait état d'au moins 50 morts.

« On dénombre des martyrs et des blessés, incluant des femmes et des enfants, à la suite de tirs des forces d'occupation en direction de milliers de citoyens », a déclaré le directeur des urgences de l'hôpital Al-Chifa.

Le ministère de la Santé palestinien à Gaza a annoncé jeudi 29 février que le nombre de morts dans la bande de Gaza a atteint « plus de 30 000 » depuis le début de la guerre du 7 octobre.

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique