Vendredi, 12 avril 2024
International > Monde >

Dans le Michigan, 100.000 votes blancs, mise en garde "claire" à Biden selon des militants

AFP , Mercredi, 28 février 2024

Un mouvement pro-palestiniens a réussi à mobiliser environ 13% des votes.

s
Les électeurs remplissent leur bulletin de vote pour l’élection primaire du Michigan à Grosse Pointe Farms, au Michigan. Photo : AP

Un peu plus de 100.000 personnes ont mis mardi l'équivalent d'un vote blanc dans les urnes lors de la primaire démocrate du Michigan, après une campagne visant à sanctionner le président Joe Biden pour son soutien à Israël dans la guerre à Gaza, selon les résultats provisoires publiés mercredi.

Il s'agit d'un "message clair et retentissant" à M. Biden, qui brigue un second mandat, en faveur d'un "cessez-le-feu permanent maintenant", a affirmé à la presse Layla Elabed, l'une des responsables de "Listen to Michigan" (Ecoutez le Michigan). Ce mouvement a activement fait campagne pour un boycott du président démocrate lors de la primaire.

Le chef de l'Etat, qui affrontera probablement l'ultra-favori de la droite Donald Trump le 5 novembre, a obtenu plus de 614.000 votes, soit environ 81% des voix. Le vote "non engagé", l'équivalent d'un vote blanc, a récolté plus de 100.000 voix, soit environ 13% des votes.

L'initiative avait pour objectif de montrer à M. Biden qu'elle était capable de mobiliser assez d'électeurs pour menacer sa performance lors de la présidentielle, espérant faire pression sur lui afin qu'il appelle à un cessez-le-feu immédiat.

Donald Trump avait remporté le Michigan, l'un de ces Etats-clés susceptibles de faire pencher la balance lors des présidentielles, par environ 10.000 bulletins en 2016. En 2020, Joe Biden le lui avait arraché avec environ 150.000 voix.

"J'espère, Monsieur le président, que vous nous entendrez. Que vous choisirez la démocratie plutôt que la tyrannie, que vous choisirez le peuple américain plutôt que Benjamin Netanyahu", le Premier ministre israélien, a lancé lors de la même conférence de presse Abdullah Hammoud, le maire de Dearborn.

Cette banlieue de Detroit compte une importante population musulmane et d'origine arabe.

Interrogé sur l'éventualité que la campagne risque de permettre une victoire de Donald Trump, le maire a répondu qu'il fallait "renvoyer" la question à M. Biden.

"Nous ne sommes pas en train d'élire Donald Trump. (Biden) doit gagner les votes de la circonscription qu'il essaie de servir", a-t-il dit.

Dans le communiqué dans lequel il a réagi à sa victoire, Joe Biden a remercié "tous les habitants du Michigan qui ont fait entendre leur voix", sans mentionner ce vote de protestation.

Abbas Alawieh, porte-parole de "Listen to Michigan", a estimé que le communiqué avait "ignoré" les électeurs ayant voté blanc et dont le message est "clair": "Cette communauté a besoin qu'il change sa politique avant qu'il ne vienne demander nos voix".

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique