Lundi, 15 avril 2024
International > Monde Arabe >

Israël bloque systématiquement l'accès de l'aide à Gaza, dénonce l'ONU

AFP , Mardi, 27 février 2024

Les forces israéliennes bloquent "systématiquement" l'accès aux personnes ayant besoin d'aide humanitaire à Gaza, compliquant encore la tâche déjà délicate d'acheminer cette aide dans ce qui est devenu une zone de guerre anarchique, a déclaré l'ONU mardi 27 février.

UNRWA
Les aides humanitaires pour Gaza sont bloquées par Israël selon le Bureau de la coordination des affaires humanitaires (OCHA). Photo : AP

Il est devenu pratiquement impossible d'effectuer des évacuations médicales et des livraisons d'aide dans le nord de la bande de Gaza et de plus en plus difficile dans le sud, a déclaré Jens Laerke, porte-parole du Bureau de la coordination des affaires humanitaires (OCHA).

Tous les convois d'aide prévus dans le nord se sont vu opposer un refus par les autorités israéliennes ces dernières semaines, le dernier autorisé remontant au 23 janvier, selon l'Organisation mondiale de la santé (OMS).

Pire encore, même les convois qui avaient reçu une autorisation des autorités israéliennes ont été bloqués à plusieurs reprises ou ont essuyé des tirs.

Laerke a ainsi évoqué un incident survenu dimanche dernier, lorsqu'un convoi organisé conjointement par l'OMS et le Croissant-Rouge palestinien pour évacuer des patients de l'hôpital Al Amal assiégé dans la ville de Khan Younès (sud), a été bloqué pendant des heures et que des ambulanciers ont été arrêtés.

"Malgré une coordination préalable avec les autorités israéliennes pour tous les membres du personnel et les véhicules, les forces israéliennes ont bloqué le convoi de l'OMS pendant de nombreuses heures dès qu'il a quitté l'hôpital", a déclaré Laerke aux journalistes à Genève.

"Les militaires israéliens ont forcé les patients et le personnel à sortir des ambulances et ont fait se déshabiller les membres du personnel médical", a-t-il ajouté, précisant que le convoi, qui transportait 24 patients, était resté bloqué pendant sept heures.

"Trois membres du personnel paramédical du Croissant-Rouge palestinien ont ensuite été arrêtés, bien que leurs informations personnelles aient été communiquées à l'avance aux forces israéliennes", a déclaré Laerke, ajoutant qu'un seul d'entre eux avait été libéré jusqu'à présent.

Le convoi a dû laisser 31 autres patients à l'hôpital Al Amal, qui ne fonctionne plus après avoir subi en janvier 40 attaques qui ont tué au moins 25 personnes.

"Il ne s'agit pas d'un incident isolé", a-t-il souligné : "des convois d'aide ont essuyé des tirs et l'accès aux personnes ayant besoin d'être secourues leur est systématiquement refusé", ce qui signifie que "les travailleurs humanitaires sont exposés à des risques inacceptables et évitables".

Le Croissant-Rouge palestinien a annoncé suspendre ses opérations à Gaza pendant 48 heures parce qu'Israël a échoué à assurer la sécurité de ses équipes médicales d'urgence.

Laerke a lui ajouté que l'ONU continuerait de rappeler aux forces israéliennes qu'elles ont l'obligation, au minimum, de rendre possible "un passage sûr et rapide" lorsqu'elles sont informées de missions d'aide humanitaire.

L'offensive israélienne a fait 29.782 morts à Gaza, en grande majorité des civils, selon le ministère de la Santé de Gaza.

*Article modifié par Ahraminfo

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique