Vendredi, 12 avril 2024
International > Monde Arabe >

Gaza: la Jordanie largue de l'aide humanitaire "directement à la population"

AFP , Mardi, 27 février 2024

L'armée jordanienne a déclaré lundi avoir effectué une série de largages d'aide humanitaire, de nourriture et d'autres fournitures "directement à la population" palestinienne de la bande de Gaza assiégée, dont un par un avion de l'armée française

Gaza
Un avion militaire jordanien largue une aide humanitaire au-dessus de Rafah et Khan Yunis dans le ciel du sud de la bande de Gaza. Photo : AFP

Les forces jordaniennes ont effectué "quatre largages aériens transportant de l'aide à la population de Gaza", suivant l'ordre du roi Abdallah II de Jordanie, selon un communiqué.

L'opération a eu pour but "d'acheminer l'aide directement à la population et à la larguer le long de la côte de la bande de Gaza, du nord au sud", précise l'armée dans un communiqué.

Il s'agit selon le texte "de fournitures de secours et alimentaires, y compris des repas prêts à consommer à grande valeur nutritionnelle, pour soulager la souffrance de la population dans la bande de Gaza".

"Quatre avions C-130, dont l'un appartenant aux forces armées françaises", ont effectué les livraisons, a-t-il ajouté.

Le ministère français des Affaires étrangères, dans un communiqué, a confirmé cette opération, ajoutant que "2,2 tonnes de colis alimentaires et de kits d'hygiène" avaient été largués par l'aéronef français "dans des conteneurs spécifiques équipés de parachutes".

Jordanie et France avaient déjà procédé en janvier à une première opération conjointe.

La Jordanie a mené seize opérations de largage d'aides humanitaires et médicales depuis le début de la guerre le 7 octobre à Gaza, destinées notamment à un hôpital de campagne jordanien dans le nord du territoire palestinien.

La situation humanitaire ne cesse d'empirer dans la bande de Gaza où le bureau de coordination de l'aide humanitaire (Ocha) a mis en garde samedi contre "une menace de famine de masse" faute d'approvisionnements suffisants en eau et nourriture.

Paris, dans le même communiqué, a de son côté rappelé, "alors qu'un nombre croissant de civils meurent de faim et de maladies", "le besoin urgent et impératif d'ouvrir le port d'Ashdod (Israël), tous les points de passage et un couloir terrestre depuis la Jordanie, qui pourrait devenir un pôle complémentaire efficace pour Gaza", afin d'y permettre la livraison "massive" d'aide humanitaire.

Les ONG de défense des droits de l'homme Amnesty International et Human Rights Watch ont accusé lundi Israël de continuer à limiter l'aide humanitaire malgré la demande de la Cour internationale de justice (CIJ) de tout faire pour empêcher un génocide dans la bande de Gaza.

En novembre, Israël a dit avoir coordonné un largage aérien d'aide humanitaire avec la Jordanie.

La guerre à Gaza qui a éclaté le 7 octobre a tué près de 30.000 personnes, pour la plupart des femmes et des enfants dans la bande de Gaza assiégée, selon le ministère palestinien de la Santé à Gaza.

*Article modifié par Ahraminfo 

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique