Samedi, 20 avril 2024
Economie > Economie >

L'OMC lance un fonds de 50 millions de dollars pour les entrepreneuses des pays en développement

AFP , Dimanche, 25 février 2024

La directrice générale de l'OMC, la Nigériane Ngozi Okonjo-Iweala, a lancé dimanche un fonds de 50 millions de dollars pour aider les entrepreneuses des pays en développement à exporter en exploitant les possibilités offertes par l'économie numérique.

s
Directeur général de l’Organisation mondiale du commerce (OMC), Ngozi Okonjo-Iweala. Photo : AFP

L'annonce a été faite à la veille de l'ouverture de la 13e Conférence ministérielle de l'Organisation mondiale du commerce qui doit se tenir jusqu'au 29 février aux Emirats arabes unis.

"Je me réjouis du lancement de cette initiative novatrice, qui incarne notre engagement collectif en faveur de l'autonomisation des femmes", a déclaré Mme Okonjo-Iweala aux côtés du ministre d'Etat émirati au Commerce extérieur, Thani al-Zeyoudi.

"Nous avons besoin de solutions pour résoudre le problème de financement auquel les femmes sont confrontées", a-t-elle relevé.

Le fonds aidera les entreprises dirigées par des femmes des pays en développement et des pays les plus pauvres à adopter les technologies numériques et à accroître la présence en ligne de leurs entreprises.

Le ministre émirati a indiqué que son pays allait apporter 5 millions de dollars, affirmant que "cette initiative nous permet de célébrer la contribution inestimable des entrepreneuses et des entreprises dirigées par des femmes dans le monde entier et de reconnaître le rôle essentiel qu'elles jouent dans la croissance économique.

Ce fonds servira de "plateforme pour aider un plus grand nombre de femmes à s'engager dans le système commercial mondial. Alors que les femmes représentent la moitié de la population dans le monde, elles ne contribuent que pour 37% du PIB mondial", a-t-il relevé.

Présent dans la salle, le ministre du Commerce de l'Arabie saoudite, Majid al-Kasabi, a également pris la parole pour soutenir l'initiative de l'OMC, qu'il a qualifiée d'"étape importante".

L'Arabie saoudite, a-t-il dit, "s'est engagée à soutenir l'autonomisation des femmes".

Selon l'OMC, le commerce numérique, et plus particulièrement le commerce des services numériques, est le segment du commerce international qui connaît la croissance la plus rapide, de 8% en moyenne depuis 2005.

"Au cours des trois dernières années, j'ai rencontré des femmes entrepreneurs dans plusieurs pays et continents, toutes avec des idées nouvelles et différentes, exportant leurs produits ou cherchant à accéder aux marchés mondiaux", a raconté Mme Okonjo-Iweala.

"Mais un refrain commun à tous ces entrepreneurs est le besoin d'un financement adéquat pour développer leurs activités et exploiter les vastes possibilités offertes par le commerce mondial", a-t-elle insisté.

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique