Lundi, 15 avril 2024
International > Monde Arabe >

Liban: au moins deux frappes israéliennes simultanées à 30 km de la frontière

AFP , Lundi, 19 février 2024

Liban
Des frappes israéliennes, dans un quartier industriel, dans la ville côtière de Ghazieh, au Liban. Photo : AP

Deux frappes israéliennes d'envergure ont visé simultanément lundi la localité de Ghaziyeh, à côté de Saïda, principale ville du Sud du Liban, ont rapporté l'Agence nationale d'information (ANI, officielle) et un photographe de l'AFP.

L'ANI a indiqué que "des avions de combat israéliens ont mené plusieurs frappes à Ghaziyeh", située à une trentaine de kilomètres de la frontière avec Israël.

L'une des frappes a visé une voiture, selon l'agence, qui ajoute que des ambulances se sont rendues sur place, sans plus de détails.

Un photographe de l'AFP a rapporté qu'au moins deux explosions ont retenti à quelques secondes d'intervalle à Ghaziyeh. L'un des raids a visé un entrepôt situé à proximité de l'autoroute côtière et au-dessus duquel s'échappait un épais nuage de fumée.

Des vidéos circulant sur les réseaux sociaux montraient des nuages de fumée noire planant au-dessus de deux endroits différents.

Depuis la guerre à Gaza, le Hezbollah libanais échange des tirs meurtriers avec l'armée israélienne à la frontière israélo-libanaise.

Le parti chiite dit viser des positions militaires israéliennes en soutien au Hamas, après la guerre lancée par Israël contre son allié à Gaza.

L'armée israélienne répond par des bombardements aériens et d'artillerie qui, selon elle, visent les "infrastructures" du parti et les mouvements des combattants à proximité de la frontière.

La violence transfrontalière était montée d'un cran la semaine passée, Israël lançant une série de frappes meurtrières contre le sud du Liban mercredi, qui ont fait au moins 15 morts, dont dix civils, selon un décompte de l'AFP.

Ces frappes avaient été menées à un tir de roquette non revendiqué depuis le Liban sur une base militaire du nord d'Israël, qui a tué une soldate.

En plus de quatre mois, au moins 269 personnes, en majorité des combattants du Hezbollah et d'autres formations qui lui sont alliées mais également 40 civils, ont été tuées dans le sud du Liban, selon un décompte de l'AFP.

Côté israélien, dix soldats et six civils ont été tués, selon l'armée.

 

*Article modifié par Ahraminfo

Mots clés:
Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique