Lundi, 15 avril 2024
Al-Ahram Hebdo > Tourisme >

Vers un partenariat touristique avec la Turquie

Dalia Farouq , Mercredi, 14 février 2024

Le rapprochement politique entre l’Egypte et la Turquie ouvre des perspectives prometteuses dans le secteur du tourisme.

Vers un partenariat touristique avec la Turquie

Le secteur du tourisme en Egypte s’attend à un emballement des activités avec la Turquie, après le rétablissement des relations diplomatiques entre les deux pays et l’échange d’ambassadeurs en juillet dernier. Dans ce cadre, l’Egypte a participé pour la première fois depuis huit ans à la 27e édition de la plus grande foire du tourisme en Turquie, l’EMITT, qui s’est tenue du 6 au 9 février au Centre des congrès (TÜYAP Fair) à Istanbul. Plus de 85 pays ont participé à cette foire, qui occupe la 5e place parmi les plus grandes expositions touristiques au monde.

« La dernière participation de l’Egypte à l’EMITT remonte à 2016. Cependant, le marché turc est l’un des marchés touristiques les plus importants pour l’Egypte en raison de ses excellentes liaisons aériennes avec tous les aéroports européens et du grand nombre de passagers utilisant ses compagnies aériennes. C’est pourquoi nous avons rencontré des professionnels du tourisme, notamment le président de l’Organisme de promotion touristique turc, le président de l’Union des agences de voyages, ainsi que plusieurs tour-opérateurs et compagnies aériennes turcs. Notre objectif est de renforcer la coopération avec les agences de voyages et les compagnies aériennes turques, afin d’attirer plus de touristes de ce marché », assure Amr Al- Kady, président de l’Organisme de promotion touristique (ETA). Il ajoute que le nombre de touristes turcs ayant visité l’Egypte en 2023 a augmenté de 230 % par rapport à 2022. « Les facilités d’octroi des visas d’entrée en Egypte pour les touristes turcs ont eu un impact positif sur le flux touristique en provenance de Turquie, ce qui a contribué à cette augmentation significative », se félicite Al-Kady.

De son côté, l’ambassadeur turc en Egypte, S.E. M. Salih Mutlu Sen, avait déclaré sur son compte X (ex- Twitter) que le nombre de touristes turcs se rendant en Egypte avait augmenté de cinq fois en 2023 par rapport à 2022 et qu’il s’attendait à une croissance du nombre de touristes turcs choisissant l’Egypte pour leurs séjours.

Selon Al-Kady, les responsables du tourisme égyptien ont commencé, bien avant l’EMITT, à contacter leurs partenaires turcs afin de promouvoir le tourisme en provenance du marché turc. « Nous avons eu une réunion par vidéoconférence avec les membres de l’Union des Chambres de tourisme. Nous nous sommes mis d’accord pour organiser des Fam Trips pour les tour-opérateurs turcs, afin qu’ils découvrent de près le potentiel du tourisme égyptien, à la fois riche et diversifié. En outre, l’organisation de programmes de promotion conjoints, ou ce qu’on appelle le co-marketing, est à l’étude », avance le président de l’ETA.

Par ailleurs, les responsables du tourisme égyptien visent à promouvoir la planification de voyages regroupant les deux pays dans un seul circuit, notamment pour les marchés lointains comme la Chine et le Brésil. « Le touriste venant de ces pays souhaite généralement rester dans la région environ deux semaines et visiter plusieurs pays à la fois. Il s’agit de faciliter le double voyage Turquie/ Egypte pour cette clientèle », explique Al-Kady. Selon lui, il est temps de créer une complémentarité entre l’Egypte et la Turquie et de lancer des partenariats au lieu de se concurrencer.


Turkish Airlines augmentera ses vols vers l’Egypte.

Nouveaux vols

Dans le même contexte, des discussions sont en cours avec la Compagnie aérienne turque pour augmenter le nombre de vols vers les stations balnéaires égyptiennes et mettre en oeuvre de nouveaux vols vers d’autres destinations en Egypte. « La compagnie aérienne turque, Turkish Airlines, entend opérer quatre vols quotidiens vers Le Caire à partir d’avril, contre trois vols actuellement », a indiqué le directeur de son bureau au Caire, Muhammed Hamza Arslan, lors d’une rencontre avec la vice-ministre du Tourisme, Ghada Shalaby. « Les neuf vols opérés chaque semaine depuis la Turquie vers l’aéroport de Borg Al-Arab d’Alexandrie, ainsi que les vols vers les villes d’Hurghada et de Charm Al-Cheikh confirment la volonté et l’intérêt de la compagnie d’augmenter ses activités en Egypte », a déclaré Arslan d’après un communiqué du ministère du Tourisme et des Antiquités. Les deux responsables ont également discuté de la possibilité d’opérer des vols vers les villes de Louqsor, d’Al-Alamein et d’Assouan, et d’augmenter les vols vers Charm Al-Cheikh.

Exemple à suivre

Lors de l’EMITT, le président de l’ETA a demandé à son homologue turc l’organisation de workshops conjoints entre les professionnels du tourisme des deux pays, afin de profiter de la riche expérience turque dans le domaine de la promotion touristique et du développement durable du tourisme. Selon Elhami Al-Zayat, ancien président de l’Union des Chambres de tourisme, ce partenariat entre l’Egypte et la Turquie pourrait s’avérer fructueux. Selon lui, l’Egypte peut profiter de la multitude des compagnies aériennes turques qui possèdent un grand réseau de connexions via de grandes flottes et qui voyagent dans les quatre coins du monde pour transporter les touristes vers l’Egypte, notamment à partir de marchés éloignés tels que la Chine, le Brésil, le Japon, l’Australie et les Etats-Unis. En plus, la Turquie est, selon Al-Zayat, un bon exemple à suivre en termes de développement touristique. « Elle a réussi en moins de 15 ans à tripler le nombre de ses visiteurs pour atteindre environ 30 millions de touristes l’année dernière. Un nombre considérable dont l’Egypte pourrait profiter grâce aux voyages multidestinations. La Turquie est, en effet, devenue, selon le dernier rapport de l’Organisation mondiale du tourisme, la 6e destination touristique au monde », avance Al-Zayat.

De son côté, Adel Abed, membre de la Chambre de tourisme, estime que la Turquie a largement profité de la diversification de son offre touristique. « La Turquie a beaucoup à offrir à ses visiteurs. En plus des paysages naturels et des sites historiques et archéologiques, elle possède aussi des plages, des baies et des îles. La Turquie n’a pas négligé les nouvelles tendances telles que le tourisme de bien-être », assure-t-il. Le boom touristique en Turquie tient notamment aux facilités d’accès à son territoire. La Turquie est, en effet, le premier pays à avoir annulé les visas touristiques. « C’est ce que l’Egypte a commencé à appliquer il y a quelques années et qui s’avère fructueux avec la hausse des arrivées touristiques ayant dépassé les 30 % en 2023 », indique Abed.

Malgré les défis posés par le contexte régional, les recettes touristiques ont réalisé un chiffre record de 13,6 milliards de dollars pour l’année fiscale 2022-2023, selon les chiffres publiés par la Banque Centrale d’Egypte (BCE). Le nombre de touristes ayant visité l’Egypte en 2023 a atteint 14,6 millions, selon le ministre du Tourisme et des Antiquités, qui a également confirmé que la stratégie du ministère visait à atteindre 30 millions de touristes par an d’ici 2028. Avec un produit touristique diversifié, des facilités d’accès et des prix compétitifs, l’Egypte attire de plus en plus de touristes turcs, grâce à ce rapprochement qui est en train de se dessiner dans le secteur du tourisme.

Mots clés:
Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique