Jeudi, 23 mai 2024
International > Monde >

Biden désigne Netanyahu comme le principal obstacle devant un cessez le feu à Gaza : « NBC News »

Ahraminfo , Lundi, 12 février 2024

Biden exhorte Netanyahu à change de politique, mais ce dernier est intraitable, selon des déclarations de sources proches du président américain.

Biden, Netanyahu
Archive. Le président Joe Biden et le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu à Tel Aviv. Photo : AP

Le président américain Joe Biden a exprimé son incapacité à persuader Israël de changer sa tactique militaire à Gaza, tout en désignant le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu comme le principal obstacle devant un cessez-le-feu à Gaza, selon cinq sources proches du sujet interrogé par NBC News.

D’après les sources qui ont gardé l’anonymat, Biden a montré qu’il essayait d’amener Israël à accepter un cessez-le-feu, mais Netanyahu lui « fait vivre un enfer » et qu’il est intraitable.

Lors d'un entretien téléphonique dimanche 11 février, le président américain a exhorté le Premier ministre israélien, à "garantir la sécurité" de la population palestinienne. Plusieurs Etats ont mis en garde contre une "catastrophe humanitaire" en cas d'assaut sur la ville de Rafah.  

Une opération terrestre a été menée dimanche soir par les forces israéliennes, accompagnée de bombardements, pour libérer deux otages israélo-argentins enlevés par Hamas le 7 octobre. Le ministère de la Santé à Gaza a fait état "d'environ 100 morts" dans cette "attaque", incluant des frappes contre de nombreux bâtiments à Rafah, où environ 1,4 million de Palestiniens se réfugient, selon l'ONU, soit cinq fois la population d'origine de la ville.

Un haut responsable de l'administration américaine a annoncé que “dans les conditions actuelles", Washington "ne pourrait pas soutenir une opération militaire à Rafah en raison de la densité de la population", en soulignant que la population civile n'a "nulle part, où aller".

Selon les sources citées par NBC News, Biden a parlé ces dernières semaines en privé de Netanyahu, un dirigeant qu’il connaît depuis des décennies, avec une franchise qui a surpris certains de ceux qui ont reçu ses commentaires.  Et selon au moins trois témoins, Biden aurait qualifié Netanyahu de « connard ».

Interrogé sur les commentaires privés de Biden à propos de Netanyahu, un porte-parole du Conseil de sécurité nationale a déclaré dans un communiqué que les deux dirigeants entretenaient des relations respectueuses. « Le président a clairement exprimé ses désaccords avec le Premier ministre Netanyahu, mais il s’agit d’une relation de plusieurs décennies qui est respectueuse en public et en privé », a déclaré le porte-parole.

Bien que Washington soit le grand allié d’Israël et affiche un soutien à Netanyahu depuis le 7 octobre, Biden est devenu de plus en plus frustré face à l'augmentation du nombre de morts parmi les civils palestiniens à Gaza, qui s'élève désormais à 28 000.

La franchise des réflexions privées et non filtrées de Biden sur Netanyahu, ainsi que l’incapacité du Premier ministre israélien à changer de tactique à Gaza, suggère que la dynamique entre les deux dirigeants pourrait être proche d’un point d’inflexion, conclut NBC.

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique