Samedi, 18 mai 2024
International > Monde Arabe >

Yémen: un navire britannique endommagé par une attaque de drone en mer Rouge

AFP, Mardi, 06 février 2024

Houthis
Des membres des garde-côtes yéménites affiliés aux Houthis patrouillant en mer avec des drapeaux palestiniens alors que des manifestants défilent dans la ville portuaire de Hodeida, sur la mer Rouge, en solidarité avec la population de Gaza. Photo : AFP

Un navire britannique a été légèrement endommagé par une attaque de drone en mer Rouge au large du Yémen dans la nuit de lundi à mardi, a indiqué la société de sécurité spécialisée dans le transport maritime Ambrey.

Le "côté bâbord" d'un cargo britannique battant pavillon de la Barbade a subi des "dégâts mineurs" lors d'une attaque de drone, selon la même source.

D'après l'agence de sécurité maritime britannique (UKTMO), une fenêtre du cargo a été "légèrement" endommagée par un tir de drone au-dessus du navire qui se situait alors à 57 milles nautiques, soit environ 105 kilomètres, à l'ouest de Hodeïda, grand port de la côte ouest du Yémen, sous contrôle des rebelles Houthis.

Au cours de la nuit, les Etats-Unis ont aussi mené une nouvelle frappe contre les Houthis au Yémen, visant deux drones marins chargés d'explosifs, a annoncé Commandement américain pour le Moyen-Orient (Centcom).

Les forces américaines ont multiplié les opérations au Yémen et au large de ce pays en guerre, disant agir pour protéger la navigation en mer Rouge et dans le Golfe d'Aden des attaques des Houthis qui affirment soutenir ainsi les Palestiniens de Gaza, où Israël est en guerre contre le Hamas au pouvoir dans ce petit territoire.

L'armée américaine a mené "une frappe d'autodéfense contre deux drones de surface navals chargés d'explosifs" vers 12H30 GMT, a déclaré le Centcom sur le réseau social X.

Les forces américaines ont "identifié" ces drones dans "les zones du Yémen contrôlées par les Houthis" et ont estimé qu'ils représentaient "une menace imminente pour les navires de la marine américaine et les navires marchands", a-t-il ajouté, reprenant les mots généralement utilisés après chaque frappe.

Soutenus par l'Iran, bête noire des Etats-Unis, les rebelles Houthis contrôlent une bonne partie du Yémen après près d'une décennie de guerre contre le gouvernement yéménite.

Si les Houthis disent s'en prendre à des navires liés selon eux à Israël dont les Etats-Unis sont le principal soutien militaire, d'autres groupes armés pro-iraniens ont multiplié les attaques ces dernières semaines contre les intérêts américains dans la région.

Ces tensions en mer Rouge interviennent par ailleurs alors que le secrétaire d'Etat américain, Antony Blinken, se trouve au Moyen-Orient pour tenter de parvenir à une trêve dans la guerre entre Israël et le Hamas dans la bande de Gaza, territoire palestinien en proie de surcroît à une crise humanitaire.

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique