Lundi, 22 avril 2024
Al-Ahram Hebdo > Egypte >

Sissi, Abdallah II et Schultz discutent de la situation tendue dans la région

Mardi, 30 janvier 2024

Le président Sissi a condamné l’attaque terroriste contre un avant-poste américain près de la frontière jordanienne avec la Syrie, lors d’une conversation téléphonique avec le roi Abdallah II de Jordanie.

Sissi, Abdallah II et Schultz discutent de la situation tendue dans la région

Au cours de leur entretien téléphonique, Sissi et le roi Abdallah ont discuté des tensions dans la région, en particulier à Gaza, et ont passé en revue les efforts en cours pour désamorcer la situation dans la bande de Gaza. Leurs discussions ont également porté sur les efforts visant à garantir l’acheminement d’une aide humanitaire d’urgence à la population de Gaza. Sissi a également exprimé le soutien total de l’Egypte à la Jordanie, mettant en avant l’importance de la sécurité et de la stabilité de cette dernière.

Les deux dirigeants ont mis en garde contre la poursuite de l’escalade militaire à Gaza et les menaces croissantes qu’elle fait peser sur la sécurité régionale. En outre, ils ont affirmé la nécessité d’une solution juste et globale de la cause palestinienne afin de restaurer la sécurité et la paix régionales.

Une attaque au drone à la frontière jordano-syrienne avait eu lieu dimanche 28 janvier, provoquant la mort de 3 militaires américains et blessant 40 autres. L’attaque contre l’avant-poste américain, connu sous le nom de Tour 22, est la dernière d’une série d’attaques contre des militaires américains en Iraq et en Syrie depuis le déclenchement de la guerre israélienne contre Gaza le 7 octobre.

Selon le Pentagone, les forces américaines et alliées en Iraq et en Syrie ont été la cible de plus de 150 attaques depuis la mi-octobre, entraînant des représailles de Washington.

Le président américain Joe Biden a imputé l’attaque aux militants soutenus par l’Iran opérant en Syrie et en Iraq, promettant des représailles. « Nous poursuivrons l’engagement à lutter contre le terrorisme. Et il ne fait aucun doute que nous demanderons des comptes à tous les responsables au moment et de la manière que nous choisirons », a déclaré Biden. Téhéran, de son côté, a rejeté lundi toute implication dans cette attaque intervenant dans un contexte régional déjà explosif.

Dans le même contexte, le président Sissi s’est également entretenu au téléphone avec le chancelier allemand, Olaf Scholz, portant aussi sur la situation régionale et l’escalade des tensions dans la région. Sissi a passé en revue les efforts de l’Egypte pour parvenir à un cessez-le-feu immédiat dans la bande de Gaza, ainsi que les initiatives liées à l’échange des détenus afin d’y assurer la protection des civils qui souffrent depuis plusieurs mois de conditions humanitaires tragiques, soulignant la nécessité pour la communauté internationale d’agir dans le but de faire pression en faveur de la mise en oeuvre des résolutions pertinentes de l’ONU.

Les deux dirigeants ont également discuté des efforts visant à arrêter toute expansion du conflit à Gaza, ce qui aurait de graves conséquences pour le Moyen-Orient, la paix et la sécurité internationales. Le chancelier allemand a salué le rôle constructif de l’Egypte dans la région et les deux parties ont convenu de l’importance de la solution des deux Etats comme base pour restaurer la paix, la sécurité et la stabilité dans la région.

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique