Lundi, 22 avril 2024
Al-Ahram Hebdo > Economie >

Les incertitudes du marché de l’or

Marwa Hussein , Mercredi, 31 janvier 2024

La hausse des prix de l’or en Egypte s’accélère, alors que la demande sur le métal précieux en tant que valeur refuge continue, provoquant une déstabilisation du marché. Décryptage.

Les incertitudes du marché de l’or
L’évolution des prix est difficile à prévoir.

La vente de l’or en Egypte est sujette à de multiples perturbations, notamment au niveau des prix. Les prix de l’or ont monté en flèche durant les derniers mois et la tendance s’est accélérée ces dernières semaines. Le prix d’un gramme d’or 21 K, le plus populaire en Egypte, a enregistré 3 820 L.E. le 29 janvier contre moins de 3 000 L.E. le 20 janvier. Le prix d’un gramme 21 K avait atteint 3 220 L.E. en moyenne en décembre contre 2 760 et 2 350 L.E. en novembre et octobre respectivement selon les chiffres de la Division de l’or de l’Union des industries. Les prix en décembre ont augmenté de 17 %. Des déclarations contradictoires ont été publiées sur la suspension de la vente de l’or. Alors que la Division de l’or auprès de la Chambre de commerce et celle de l’Union des industries affirment que la vente continue, la plateforme « isagha », spécialisée dans la vente de l’or, l’argent et le diamant en Egypte, a publié une note soulignant que de nombreux bijoutiers ont fermé. Le site a suspendu l’affichage des prix. Ces derniers jours, le gouvernement a arrêté plusieurs commerçants d’or brut, en possession de plusieurs centaines de kilogrammes d’or, pour fraude. Selon la presse, sept commerçants d’or ont été arrêtés jusqu’à présent.

« Beaucoup de bijoutiers dans le quartier d’Al-Hussein (principal marché de bijoux en Egypte) ont fermé leurs magasins, ce qui a compliqué la valorisation de l’or, notamment des livres d’or et des lingots », dit à l’Hebdo un bijoutier ayant requis l’anonymat. « On continue à vendre des bijoux mais nous avons suspendu la vente des livres d’or et des lingots vu que l’on n’arrive pas à calculer leur prix juste », ajoute-t-il. Selon le bijoutier, cela fait plus d’un an que la vente des bijoux est en baisse, alors que la demande porte surtout sur les livres d’or et les lingots.

Difficiles prévisions

Malgré la hausse exorbitante des prix, la demande sur l’or en Egypte est en hausse. L’or a toujours été une valeur refuge pour les Egyptiens. Cette tendance s’est accentuée avec la hausse du prix du dollar sur le marché parallèle et l’affaiblissement du pouvoir d’achat de la livre égyptienne. « Les prix de l’or en Egypte ont grimpé en raison de l’augmentation de la demande », a souligné un récent communiqué de la Division de l’or, des bijoux et des métaux précieux de l’Union des industries égyptiennes. Amr Al- Maghrabi, membre de la Division de l’or et des bijoux de l’Union des Chambres du commerce, assure que la hausse des prix de l’or en Egypte est une conséquence de la hausse de la demande vu que les gens cherchent à préserver leur argent. L’instabilité des taux de change est à pointer du doigt. « La différence entre les prix internationaux et locaux est due à la loi de l’offre et de la demande. C’est un phénomène tout à fait normal, les prix ne sont pas les mêmes dans tous les pays », assure Al-Maghrabi.

Le bijoutier assure qu’il est difficile de prévoir les tendances futures. « Les prix peuvent augmenter ou diminuer dans l’avenir proche. Les prix en Egypte sont affectés par les prix internationaux, mais l’offre et la demande sont des facteurs-clé », explique-t-il. Dans des déclarations à la presse et dans des interviews télévisées, le président de la Division de l’or a, pour sa part, conseillé les citoyens de ne pas acheter de l’or en ce moment où les prix sont élevés, considérant que l’achat alors que les prix sont à leur niveau le plus haut n’est pas un investissement efficace.

Le gouvernement a pris plusieurs mesures visant à réguler le marché de l’or, dont la suspension de l’importation de l’or brut, pour contrôler la demande sur le dollar, préférant garder les devises pour l’importation des produits stratégiques comme le blé et d’autres produits alimentaires. Pour alléger la demande locale, le gouvernement a exonéré les Egyptiens de retour au pays des douanes sur les bijoux importés, à hauteur de 150 grammes par personne. La décision, prise en mai 2023, a été reconduite en novembre dernier pour une période de six mois. En outre, le premier fonds d’investissement dans l’or sur le marché égyptien a été créé en mai. Vu le succès de ce fonds, Beltone Asset Management, une filiale en propriété exclusive de Beltone Financial Holding, a lancé Beltone Evolve Gold Fund Sabayek à la mi-janvier. Ces fonds lancent des certificats d’investissement dans l’or. Le fonds détient physiquement des lingots d’or et les garde dans des coffres auprès de sociétés relevant de la Banque Centrale d’Egypte (BCE). En cas de liquidation des certificats, l’investisseur peut récupérer ce qu’il y a dans le fonds en or ou son équivalent en livres égyptiennes. Les profits au sein du fonds seront cumulatifs et récupérés lorsque le certificat d’investissement, fixé à trois ans, arrive à échéance. En novembre, Master Gold Egypt a lancé le premier guichet automatique en Egypte vendant des lingots d’or en partenariat avec la société locale de technologie de paiement électronique Finway.

 Prix de l’or lundi 29 janvier

Gramme d’or 18 K : 3,283 L.E.

Gramme d’or 21 K : 3,820 L.E.

Gramme d’or 24 K : 4,377 L.E.

Livre en or : 30,640 L.E.

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique