Lundi, 15 avril 2024
Al-Ahram Hebdo > Sports >

Handball : les Pharaons, rois d’Afrique

Mohamad Mosselhi , Mercredi, 31 janvier 2024

L’Egypte a remporté son 9e titre de champion d’Afrique de handball après avoir battu l’Algérie 29-21 en finale, au Caire. Un titre très important pour les Pharaons qui représenteront le continent aux JO de Paris.

Les Pharaons, rois d’Afrique
(Photo : Page Facebook de la Fédération égyptienne de handball)

L’Egypte a conservé son titre de champion d’Afrique de handball pour la 3e fois consécutive après avoir battu l’Algérie 29-21 à la finale qui a eu lieu au Caire le samedi 27 janvier. La mission des Pharaons lors de la finale n’était pas difficile, compte tenu de la grande différence entre les deux équipes tant sur le plan technique que physique. L’écart de 8 buts dans une rencontre importante comme la finale confirme cette réalité. Il était clair que les Algériens ont eu beaucoup de mal à affronter une équipe puissante comme l’Egypte, qui jouait à domicile et devant plus de 10 000 supporters qui ont fait vibrer la salle couverte. Les Pharaons ont dominé la rencontre du début à la fin, mettant les Algériens sous pression pour revenir au score tout au long du match.

« Nous avons joué une grande rencontre et nous méritons bien ce titre, qui vient récompenser nos efforts tout au long de la compétition », a déclaré Karim Hindawi, le gardien de l’équipe. « Je remercie les supporters qui ont rempli les gradins de la salle, notamment lors de la phase finale. Ils nous ont beaucoup aidés en donnant une grande dose d’enthousiasme aux joueurs qui ont donné tout ce qu’ils pouvaient pour remporter le titre et séduire ces supporters fidèles », a ajouté le gardien des Pharaons.

Placée dans le groupe B, l’équipe nationale égyptienne a réalisé un parcours sans faute en écrasant la Guinée 33-15 lors du match d’ouverture du groupe, avant de battre le Congo 34-19. Les Pharaons ont terminé leur mission au premier tour avec une autre large victoire de 35 à 16 face au Cameroun, pour se qualifier aux quarts de finale en tant que tête du groupe et affronter l’Angola, qui a terminé à la deuxième place du groupe D derrière la Tunisie. Comme lors des précédentes rencontres, l’Egypte a réalisé une victoire facile de 37 à 25 pour avoir un rendez-vous important en demi-finales contre les Tunisiens, qui avaient à leur tour battu la Guinée 37-24 lors des quarts de finale. « Les joueurs ont présenté une performance séduisante tout au long de leur parcours dans la compétition. Ils méritent bien le titre de champion d’Afrique. Je suis très content de ce titre », a expliqué Juan Carlos Pastor, directeur technique espagnol des Pharaons.

En réalité, les Pharaons ont commencé leur célébration du titre suite à leur victoire contre la Tunisie en demi-finales. Il est connu de tous les spécialistes de la discipline que ces deux pays dominent, de loin, le jeu dans le continent africain. Le titre de samedi était important pour les Pharaons qui ont réduit l’écart avec la Tunisie, détenant le record de 10 titres de champion d’Afrique. Avec 9 titres, l’Egypte est désormais à une seule longueur de la Tunisie et s’est éloignée de l’Algérie qui détient 7 titres.


Yehya El-Deraa a joué un rôle primordial dans la victoire des Pharaons. (Photo : Page Facebook de la Fédération égyptienne de handball)

Une médaille aux JO ?

Il est clair que les dernières années ont témoigné d’une grande domination de l’Egypte sur la Tunisie. Et les trois derniers titres de champions d’Afrique en sont la preuve. C’est normal pour l’équipe égyptienne qui a beaucoup progressé au cours des 5 dernières années.

Ce n’est pas un secret que l’Egypte possède une équipe de classe mondiale qui regroupe un mélange de plusieurs générations. A l’instar de Hassan Qaddah, représentant de l’équipe de moins de 20 ans, qui a remporté le Championnat du monde de sa catégorie en 2019, et Seif El-Deraa qui a remporté avec la sélection nationale la médaille de bronze lors du Championnat du monde de moins de 21 ans lors de la même année. Ces joueurs sont épaulés par d’autres plus âgés, à l’image du duo de l’équipe hongroise de Veszprém Yehya Al-Deraa et Yehya Khaled. Ce dernier va intégrer les rangs de l’équipe française de PSG, qui figure parmi les meilleures au monde, à partir de l’été prochain.

« Nous sommes une grande équipe au vrai sens du terme. Des joueurs talentueux et un staff technique de haut niveau qui sait bien conduire l’équipe grâce à ses grandes capacités et sa vaste expérience », indique Khaled, désigné meilleur joueur du tournoi. Il faut aussi préciser que les Pharaons ont été privés des efforts de leur talentueux joueur de Montpellier Ahmed Hicham, qui a raté la compétition africaine en raison d’une blessure au genou.

Cette équipe a fait preuve de sa puissance lors des Championnats du monde de 2022 qui ont eu lieu au Caire en terminant à la 7e place. Et leur classement final aurait pu être meilleur s’ils n’avaient pas perdu contre le Danemark, futur champion, après prolongation et tirs au but. Quelques mois plus tard, les handballeurs égyptiens ont terminé à la 4e place lors des Jeux Olympiques (JO) de Tokyo, pour devenir la première équipe égyptienne de l’histoire à atteindre un tel classement dans un sport collectif. Les larmes aux yeux, des joueurs de la sélection nationale après leur défaite dans le match pour la 3e place contre l’Espagne, reflétaient leur grande déception après avoir été très proches de réaliser un exploit sans précédent, à savoir monter sur le podium olympique.

Les Egyptiens auront l’occasion de tenter leur chance une nouvelle fois, mais cette fois-ci à Paris. Avec leur titre continental, la sélection nationale a sécurisé sa place aux JO de 2024 en tant que représentant de l’Afrique. « Nous avons de grandes chances de décrocher une médaille olympique, surtout que nous possédons toutes les exigences nécessaires pour concrétiser notre rêve olympique », conclut Ali Zein, la star de la sélection.

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique