Vendredi, 24 mai 2024
Sports > Sports >

CAN 2023: Vitoria inquiet des blessures chez l'équipe égyptienne avant le match avec la RD Congo en 8èmes de finale

Chaïmaa Abdel-Hamid, Samedi, 27 janvier 2024

Les Pharaons sont privés de Mohamed Salah et de Mohamed Al Shenawy en 8èmes de finale, alors que la participation de Emam Ashour et de Omar Marmoush est incertaine.

Vitoria
L’entraîneur égyptien Rui Vitoria s’exprime lors d’une conférence de presse au stade Laurent Pokou à San Pedro. Photo : AFP

L'entraîneur d'Egypte, Rui Vitoria, a affirmé que la rencontre contre la République Démocratique du Congo, qui se jouera le dimanche 28 janvier en 8èmes de finale de la Coupe d'Afrique des Nations (CAN), sera difficile, notamment que son équipe a été touchée de nombreuses blessures lors de la compétition.

« Nous faisons face à une équipe difficile. Nous ne sommes pas prêts à 100% en raison des problèmes qui sont survenus. Mais c'est le football et nous aborderons le match de demain avec de grandes ambitions et de grands espoirs », a dit le technicien portugais lors de la conférence de presse samedi 27 janvier.

Il a souligné l’importance du prochain match, assurant : « Nous jouerons tous les matchs comme des matchs de finale. C'est l'esprit que nous avons ».

L'équipe d'Egypte a été handicapée par de nombreuses blessures même avant le début de la compétition avec les absences du milieu Ahmad Nabil Koka et du défenseur Ossama Galal. Ensuite, Vitoria a perdu en cours du parcours Mohamad Salah et Mohamad Al Shenawy tandis que Emam Ashour et Omar Marmoush risquent aussi de s'absenter face à la RD Congo en raison de blessures.

Vitora est revenu sur les faiblesses défensives de son équipe qui a encaissé six buts en trois matchs lors de la phase de poule.

« Nous aurions dû encaisser moins de buts, mais ce sont les conditions du match. Mais d’un autre côté, nous avons également marqué six buts. Nous devons donc améliorer le niveau défensif et élever notre concentration, car il est possible pour notre adversaire de marquer en seulement cinq minutes et tuer le match ».

Vitoria a souligné qu'il faut être très concentrés demain, surtout que la RD Congo possède des joueurs de qualité qui peuvent faire la différence.

Pour sa part, le milieu Marwan Attia a affirmé, lors de la conférence de presse, que l’équipe s'est bien préparée pour la rencontre.

« Il n'y a pas d'équipe facile. Le football en Afrique a témoigné d'un grand développement. L'élimination de grandes équipes telles que l'Algérie et la Tunisie a été une grande surprise, mais un avertissement aux autres participants ».

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique