Lundi, 22 avril 2024
Al-Ahram Hebdo > Egypte >

Rakha Hassan : Le soutien égyptien à la Somalie vise à maintenir la stabilité dans la Corne de l’Afrique

Rim Darwich , Mercredi, 24 janvier 2024

3 questions à L’ambassadeur Rakha Hassan, membre du Conseil égyptien des relations étrangères, revient sur le soutien de l’Egypte à la Somalie après la conclusion d’un accord entre l’Ethiopie et la région séparatiste du Somaliland.

Rakha Hassan

Al-Ahram Hebdo : Lors de sa conférence de presse avec son homologue somalien cette semaine au Caire, le président Abdel Fattah Al-Sissi a déclaré que l’Egypte ne tolérerait aucune menace contre la Somalie, qui dénonce l’accord entre l’Ethiopie et la région séparatiste du Somaliland. Comment analysez-vous la position égyptienne ?

Rakha Hassan : La visite du président somalien survient à un moment crucial, juste après l’accord conclu entre l’Ethiopie et la région séparatiste du Somaliland. L’Egypte a exprimé un soutien fort au gouvernement somalien. Le président Sissi a été très clair en affirmant que l’Egypte ne tolérerait aucune menace contre la Somalie ou contre sa sécurité, et que l’accord entre l’Ethiopie et le Somaliland était rejeté par tous. Une position que l’Egypte a réitérée à plusieurs reprises, assurant son refus des agissements unilatéraux de l’Ethiopie.

Le soutien égyptien à la Somalie s’inscrit dans un cadre diplomatique et politique qui vise à maintenir la stabilité dans la Corne de l’Afrique, une région hautement stratégique pour l’Egypte. Il n’y a pas eu d’agression militaire de la part de l’Ethiopie contre la Somalie, mais on peut parler d’une agression politique qui doit être confrontée par des moyens politiques.

— Pensez-vous que l’Ethiopie puisse aller plus loin dans son comportement ?

— Espérons que non. L’Ethiopie ne doit pas reconnaître officiellement le gouvernement séparatiste du Somaliland. Un tel comportement va nuire à ses relations avec son voisin africain et aussi à l’image de l’Afrique, car il faut respecter la souveraineté et l’indépendance des Etats africains. Le protocole d’accord signé entre l’Ethiopie et la Somaliland constitue une violation de la souveraineté de la Somalie, ce qui augure d’un grave problème dans la région de la Corne de l’Afrique.

— Quelle est, selon vous, l’importance stratégique de la Somalie ?

— La Somalie est un pays arabe et africain que l’Egypte soutient. Son emplacement important dans la région de la corne de l’Afrique relève d’une grande importance pour l’Egypte aussi bien que pour tous les pays arabes. La défense de ses droits et de sa souveraineté est un devoir qui incombe à tous les pays arabes. Ceci a été clairement exprimé lors de la réunion extraordinaire de la Ligue arabe au niveau des ministres des Affaires étrangères lors de laquelle tous les pays, avec en tête l’Egypte, ont exprimé leur plein soutien à la Somalie.

De plus, les deux pays maintiennent des relations solides dans divers domaines. L’Egypte a apporté son soutien à la Somalie avant même son indépendance. Aujourd’hui, l’Egypte apporte à la Somalie un soutien non seulement politique, mais également technique dans le domaine de l’enseignement, de l’ingénierie et de l’agriculture.

Mots clés:
Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique