Samedi, 20 avril 2024
Héritage > Archéologie >

Réouverture du palais de Philippe II de Macédoine : un voyage dans l'histoire Grecque

Rim Darwich , Dimanche, 07 janvier 2024

Après seize ans de travaux de restauration, le palais du roi Philippe II de Macédoine, lieu de proclamation d'Alexandre le Grand, ouvre ses portes au public, révélant un pan important de l'héritage historique et culturel grec.

s
Le palais du roi de Macédoine Philippe II dans le site archéologique d’Aigai Photo: AP

Le palais du roi Philippe II de Macédoine, où Alexandre le Grand a été proclamé roi, accueille désormais les visiteurs après une période de restauration de 16 ans. La réouverture a eu lieu dimanche 7 janvier.

« Entamée en 2007, sa restauration a bénéficié d'un budget de 20 millions d'euros, comprenant des fonds européens », a déclaré Lina Mendoni, ministre de la Culture.

Situé dans le site archéologique d'Aigai, dans le nord de la Grèce, le palais symbolise l'hégémonie macédonienne. Aigai est reconnu comme le berceau et le centre religieux et culturel des Macédoniens, et un point de départ des évolutions politiques et idéologiques de l'époque, selon Mendoni.

Le palais, datant du IVe siècle avant JC, couvre une superficie de 15 000 m2 près du village de Vergina. Il a été détruit par les Romains en 148 avant JC. Ce site comprend également le musée des tombes macédoniennes, dont celle de Philippe II.

« Le palais de Philippe II a un caractère culturel et national, car il confirme l'intemporalité grecque de la Macédoine à travers les siècles », a souligné le Premier ministre grec Kyriakos Mitsotakis lors d'une cérémonie sur le site vendredi 5 janvier.

Selon l'archéologue Agueliki Kottaridi, citée dans le quotidien Kathimerini, le palais royal se compose d'un péristyle et d'une galerie de colonnes doriques entourant la cour du palais, ainsi que de l'agora où les Macédoniens se réunissaient pour prendre des décisions.

« C'est dans cette cour, pouvant accueillir 8 000 personnes, qu'Alexandre le Grand a été proclamé roi de Macédoine en 336 avant JC », explique-t-elle.

Le site archéologique d'Aigai fait partie du patrimoine mondial de l'Unesco, parmi un total de 18 sites en Grèce, dont trois en Macédoine. 14 autres sites grecs sont actuellement sur la liste indicative pour une future inscription au patrimoine mondial de l'Unesco.

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique