Mercredi, 19 juin 2024
International > Monde Arabe >

Le premier ministre palestinien salue l’initiative égyptienne modifiée pour mettre fin à l'aggression israélienne

Maha Salem , Mercredi, 27 décembre 2023

« Nous saluons tous les efforts arabes et internationaux visant à mettre fin à l'agression contre notre peuple », a déclaré le premier ministre palestinien.

s
Le premier ministre palestinien Mohamed Shtayyeh. Photo : AFP

Le Premier ministre palestinien, Mohamed Shtayyeh, a salué mercredi 27 décembre « l’initiative égyptienne modifiée » visant à mettre fin à la guerre dans la bande de Gaza. Il a appelé les Nations-Unies à œuvrer pour acheminer l’aide à Gaza à travers tous les points de passage.

Shtayyeh a déclaré lors d'un discours prononcé au début de la réunion hebdomadaire du gouvernement à Ramallah : « Israël ne prendra pas le dessus sur la volonté des Palestiniens qui veulent la liberté, l'indépendance et un Etat. Les meurtres quotidiens atroces ne sont qu’un échec (d’Israël) », a rapporté la télévision palestinienne.

En ce qui concerne l'initiative égyptienne, Shtayyeh a déclaré : « Nous saluons tous les efforts arabes et internationaux visant à mettre fin à l'agression contre notre peuple. L'initiative égyptienne modifiée est une vraie opportunité. L'Egypte tient à l'unité de la représentation palestinienne et au fait que tout arrangement, régional ou international, ne passe que par une seule autorité palestinienne représentée par l'Organisation de libération de la Palestine ».

Une source égyptienne avait déclaré mardi à la chaîne Al-Qahera News que l'initiative égyptienne était encore au « stade préliminaire » et qu’« une proposition concrète devrait suivre après l’accord des différentes parties ».

Réagissant aux rapports de certains médias affirmant que l'Autorité palestinienne avait rejeté l’initiative, la source a affirmé que celle-ci « n’a fait l’objet d’aucun rejet ».

Alors que la guerre à Gaza est entrée dans sa 12ème semaine, l’Egypte propose une trêve « durable » et une libération progressive des civils palestiniens des prisons israéliennes en échange des otages israéliens toujours détenus dans l’enclave palestinienne, affirment certains médias.

Ces libérations seront suivies de la création d'un gouvernement indépendant dans la bande de Gaza, actuellement dirigé par le Hamas, en préparation à des élections générales.

La troisième phase de l’initiative prévoit l’instauration d'un cessez-le-feu permanent et le retrait complet des forces israéliennes des villes de la bande de Gaza.

Au cours des derniers jours, des responsables égyptiens ont eu des entretiens séparés avec deux délégations du Hamas et du Jihad islamique au Caire.

La délégation du Hamas était dirigée par son chef, Ismail Haniyeh, tandis que celle du Jihad était dirigée par son secrétaire général, Ziad Nakhaleh.

Nakhaleh avait déclaré la semaine dernière que tout accord sur l’échange des détenus ne doit être conclu qu'après un cessez-le-feu et conformément au principe « tous pour tous », c'est-à-dire la libération de tous les otages détenus à Gaza en échange de la libération de tous les Palestiniens emprisonnés en Israël.

Une médiation lancée en novembre par l'Egypte et le Qatar avaient conduit à un cessez-le-feu d'une semaine au cours duquel le Hamas a libéré plus de 100 otages en échange de la libération, par Israël, de 240 enfants et femmes palestiniens emprisonnés.

Depuis le début de sa guerre sanglante contre la bande de Gaza le 7 octobre, Israël a tué plus de 21 000 Palestiniens, dont des femmes et des enfants, et en a blessé des milliers d’autres.

 

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique