Dimanche, 21 avril 2024
Egypte > Santé >

Aucun cas du nouveau variant JN.1 du Covid-19 n'a été signalé en Egypte : Conseiller présidentiel de la santé

Rim Darwich , Lundi, 25 décembre 2023

Alors que le sous-variant JN.1 d'Omicron se propage à l'international, l'Egypte reste attentive, sans signaler de cas, mais en constatant une augmentation des infections respiratoires saisonnières.

tag
Mohamed Awad Tag El-Din, conseiller présidentiel pour les affaires de la santé. Photo : Al-Ahram

Aucun cas du sous-variant Omicron JN.1 n'a été signalé en Egypte jusqu'à présent, a confirmé Mohamed Awad Tag El-Din, conseiller présidentiel pour les affaires de la santé en Egypte, lors d'un commentaire télévisé sur la chaîne Al-Hadath Al-Youm le dimanche 24 décembre.

« Le coronavirus n’a pas encore disparu ; ses variants continuent d’apparaître de temps en temps. L'Egypte connaît actuellement une hausse des infections respiratoires, mineures à modérées, ce qui est courant en cette période de l'année » a-t-il souligné.

Il a néanmoins indiqué que l'arrivée de ce sous-variant, détecté initialement aux Etats-Unis et prédominant dans d'autres pays, en Egypte reste une possibilité.

Selon l'Organisation mondiale de la santé (OMS), le JN.1 a été classé comme « variant intéressant » et a été identifié dans 41 pays à la mi-décembre, bien que son risque pour la santé publique demeure faible.

Aux Etats-Unis, le JN.1 représente 44,2 % des cas de Covid-19, selon les dernières données des Centers for Disease Control and Prevention (CDCP). Les symptômes associés à ce variant incluent la toux, la fièvre, la congestion, la perte de l'odorat et du goût, les maux de gorge et la fatigue.

En Egypte, les taux d'infection au Covid-19 sont au plus bas depuis le début de la pandémie, avec aucun décès signalé depuis le 16 mars, comme l'a indiqué Hossam Abdel-Ghaffar, porte-parole du ministère de la Santé et de la Population, en août.

En outre, 53% des Egyptiens ont été vaccinés contre le Covid-19 jusqu'en mars 2022.

L'OMS a récemment abaissé son niveau d’alerte, après plus de trois ans de pandémie déclarée le 30 janvier 2020.

La pandémie a fait près de 7 millions de morts et contaminé 65 millions de personnes à travers le monde, des chiffres basés uniquement sur les cas officiellement déclarés.

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique