Mardi, 28 mai 2024
Sports > Sports >

L’Egypte remporte le Championnat du monde par équipes de squash

Racha Darwich , Dimanche, 17 décembre 2023

L’Egypte tombe l’Angleterre en finale du Championnat du monde par équipes de squash messieurs et remporte le titre de la Fédération mondiale de Squash (WSF) 2023 pour la troisième année consécutive.

s
L'équipe d'Egypte homme a remporté le titre mondial 2023. Photo : PSA world tour

L’Egypte a remporté, dimanche 17 décembre, le Championnat du monde par équipes de squash messieurs de la Fédération mondiale de Squash (WSF) 2023 pour la troisième année consécutive après un match palpitant contre l’Angleterre en finale à Tauranga, en Nouvelle-Zélande.

Cette victoire de l’Egypte, remportée par le n°4 mondial, Mostafa Asal, et le n°1 mondial, Ali Farag, était la troisième consécutive contre l’Angleterre en finale, et la cinquième finale consécutive à opposer les deux grands rivaux du jeu. Avant son match contre le numéro 8 mondial, Marwan ElShorbagy, des questions avaient été soulevées sur la forme physique de Mostafa Asal, 22 ans, l’ancien numéro 1 mondial qui, à la grande surprise n’a pas joué hier en demi-finale contre la Suisse.

Mais Asal allait apporter une réponse ferme à ces questions. Dans un match compétitif et très divertissant, The Raging Bull (Mostafa Asal) s’est avéré être trop fort pour ElShorbagy, qui, malgré une excellente performance, n’a pas pu égaler le rythme, la puissance et la précision d’un Asal inspiré, l’Egyptien remportant trois victoires 11-9 pour remporter le match 3-0 en 49 minutes. Le frère de Marwan, Mohamed, avait donc besoin d’une victoire contre son vieux rival et numéro 1 mondial, Ali Farag, pour maintenir l’Angleterre dans le match. Dans une bataille palpitante, la 30e entre les deux depuis l’Omnium junior britannique de 2010, The Beast (Mohamed AlShorbagy) a pris les devants avec une victoire âprement disputée de 11-8.

Farag a répliqué avec une victoire de 11-2 dans le deuxième match, mais le renaissant ElShorbagy a repris l’avantage lorsqu’il a remporté un troisième match âprement disputé 11-7. Farag, vainqueur dans six des sept derniers affrontements entre les deux équipes, est revenu une fois de plus dans un quatrième jeu en dents de scie pour forcer ElShorbagy à disputer un cinquième match. Dans une bataille tendue, qu’aucun des deux hommes ne méritait de perdre, c’est Farag qui a réussi à maintenir sa concentration, le joueur de 31 ans contrôlant magistralement le terrain permettant à son équipe de franchir la ligne d’arrivée, avec une victoire 11-7 pour clore une rencontre classique de 70 minutes.

Après que son équipe ait reçu ses médailles des mains de la vice-présidente de la WSF et quadruple championne du monde, Dame Susan Devoy, et du champion du monde 1986, Ross Norman, l’entraîneur d’Egypte, Hesham El Attar, a déclaré : « C’est absolument incroyable ! Il y avait beaucoup de tension ». Et d’ajouter : « Tout peut arriver dans les matchs, c’était très tendu et les échanges étaient très serrés (…) Ali a ressenti cette responsabilité et à un moment donné, il n’était pas très satisfait de son jeu. Il a dû faire quelques changements, puis il est revenu, et sa récupération a été incroyable. C’est un sentiment merveilleux et je ne l’ai pas encore tout à fait assimilé »

 

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique