Vendredi, 12 juillet 2024
Egypte > Politique >

L’Egypte salue l’adoption par le parlement danois d’une loi criminalisant « les traitements inappropriés » des textes religieux

Racha Darwich , Lundi, 11 décembre 2023

Le Danemark adopte une loi interdisant les autodafés du Coran stipulant une peine de deux ans de prison

EFM
Le ministère égyptien des affaires étrangères. Photo: Reuters.

Le Caire a salué la promulgation par le Parlement danois le 7 décembre 2023 d’une législation criminalisant le traitement inapproprié, en public ou dans l'intention d'être largement diffusé de textes "d’une grande importance religieuse" pour des communautés religieuses, selon un communiqué du Ministères des Affaires étrangères.  Et ce afin de faire face aux phénomènes d’insulte, de profanation et d’incendie des textes sacrés religieux, qui se sont récemment intensifiés dans certains pays.

L’Egypte a exprimé son souhait que l’adoption de cette loi permette de faire face à ces phénomènes qui suscitent l’intolérance, l’extrémisme et des discours de haine et qui ont des effets néfastes sur les efforts visant à promouvoir la culture du dialogue civilisationnel entre les pays et les peuples. Un dialogue fondé sur l’acceptation de la diversité culturelle et le rapprochement des différentes valeurs et coutumes humaines.

A cet égard, la République arabe d’Egypte a réitéré sa position ferme condamnant les insultes à toutes les croyances et religions, qui ne constituent en aucun cas une manifestation de la liberté d’opinion, appelant les autres pays européens où de tels événements se sont répétés à suivre l’exemple du Danemark.

Des caricatures montrant le prophète Mohamed qui avaient été publiées en septembre 2005 par un journal danois avaient soulevé de larges vagues de protestation dans tout le monde arabe et islamique aussi bien au niveau populaire et politique. L'été dernier, en juillet 2023, des manifestants extrémistes danois avaient brulé des pages du Coran devant l'ambassade d'Iraq au Danemark. Ces événements se sont répétés plusieurs fois et dans diverses villes européennes. Provocant le mécontentement de plusieurs milliers de musulmans dans le monde. 

Le Parlement danois a décidé d'adopter, jeudi 7 décembre, une loi criminalisant les « traitements inappropriés de textes ayant une signification religieuse » importante, interdisant de facto les autodafés du Coran, qui avaient suscité la colère, l’été dernier, dans de nombreux pays musulmans.

Brûler, souiller, déchirer, couper, poignarder ou donner des coups de pied en public sur des textes religieux sera désormais interdit ; diffuser des images de profanation aussi, sous peine de deux ans d’emprisonnement.

Le Danemark n'est pas le seul pays européen à interdire les autodafés du Coran. Huit pays européens le font : l'Allemagne, l'Autriche, la Belgique, l'Estonie, la Finlande, l'Italie, le Pologne et la Roumanie. Par contre, en Grèce, incendier un texte sacré est sanctionner lorsque l'acte a lieu à proximité ou à l'intérieure d'un site religieux. 

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique