Jeudi, 22 février 2024
Economie > Tech >

Un partenariat entre l'Egypte et la Banque mondiale pour promouvoir l’innovation dans l’agriculture intelligente face au climat

Dalia Farouq , Dimanche, 10 décembre 2023

Le partenariat entre l'Egypte et la Banque Mondiale vise à lancer des applications numériques innovantes adaptées au secteur agricole en Égypte.

s
La Ministre Rania Al-Mashat et Martien van Nieuwkoop

Le ministère égyptien de la Coopération Internationale a conclu un partenariat avec la Banque mondiale pour encourager l’innovation dans les méthodes agricoles intelligentes, qui visent à faire face au climat (Climate-Smart Agriculture, CSA), selon un communiqué publié dimanche 10 décembre par le ministère.

Le partenariat s’appuie sur un projet financé par le Fonds fiduciaire pour la croissance verte en Corée (KGGTF), qui vise à localiser les technologies et les meilleures pratiques nécessaires pour stimuler le CSA.

Le partenariat vise à lancer des applications numériques innovantes adaptées au secteur agricole en Egypte en application du projet CRAFT (Climate Resilient Agri-Food Transformation) et du programme égyptien Nexus of Water, Food, and Energy (NWFE).

« Le développement économique durable et la croissance verte sont étroitement liés à la construction d’infrastructures durables et à l’utilisation efficace des ressources, ce qui sera fait en partenariat avec la Banque mondiale et le KGGTF », a souligné Rania Al-Mashat.

Selon Martien van Nieuwkoop, directeur de la Pratique mondiale de l’agriculture et de l’alimentation à la Banque mondiale, le partenariat avec le ministère de la Coopération Internationale soutiendra la transition verte en Egypte à travers des solutions locales axées sur les technologies climato-intelligentes.

La Banque mondiale applique un nouveau Cadre de partenariat-pays (PCF) pour l’Égypte, doté d’un financement de 7 milliards de dollars et destiné à soutenir la stratégie de la banque dans le pays pour l’exercice 2023-2027.

En novembre 2022 à la Cop 27 à Charm Al-Cheikh, l’Egypte avait lancé le programme NWFE pour mobiliser des investissements d’une valeur de 14,7 milliards de dollars. Objectif : mettre en œuvre neuf projets d’adaptation aux changements climatiques dans les secteurs de l’eau, de l’alimentation et de l’énergie.

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique