Jeudi, 22 février 2024
Egypte > Présidentielle 2024 >

Egypte : Un premier jour de scrutin sans encombres

Ahraminfo, Dimanche, 10 décembre 2023

5 millions d'électeurs ont voté à la mi-journée du premier jour de l'élection présidentielle, selon l'Autorité Nationale des Elections.

s
Les Egyptiens ont commencé à voter dès 9h. Photo : AFP

17h15

Le chef de l’Organisme Général de l'Information (OGI), Diaa Rachwan, a annoncé dans un communiqué, que le processus électoral « se déroulait dans de bonnes conditions » et qu’« il n’y a eu aucune plainte ».

« La presse et les médias égyptiens et étrangers ont indiqué que le processus électoral se déroulait de manière organisée dans toutes les régions d’Egypte, et que des foules d’électeurs ont été observées devant les bureaux de vote dès les premières heures du scrutin », a indiqué Rachwan.

Selon lui, l’Autorité Nationale des Elections (ANE) suit 24 heures sur 24 les élections présidentielles, qui ont débuté aujourd’hui et vont durer trois jours.

Il a également souligné l’ouverture de 11 631 bureaux de vote annexes aux électeurs. 528 correspondants de presse, de 33 pays, participent à la couverture des élections, dont 426 résidents et 102 visiteurs, a ajouté Rachwan.

« L’organisme général de l'information a organisé un voyage au gouvernorat du Nord-Sinaï afin de permettre aux journalistes de suivre le processus électoral. 24 correspondants de 18 médias étrangers y prennent part. Ils couvriront les élections dans plusieurs bureaux de vote à Al-Arish, au Cheikh Zuweid et à Bir Al-Abd », a indiqué le chef de l’OGI.

Rashwan a ajouté que la cellule de crise de l’organisme, n'a reçu que 4 remarques de correspondants étrangers au sujet d’électeurs qui filmaient le déroulement des élections à l'intérieur des bureaux de vote. « Nous avons fait le nécessaire », a-t-il dit.

Selon Rachwan, les médias internationaux ont tous publié des rapports sur le début du vote. Aucun commentaire négatif n’a été fait au sujet des procédures ou de l’intégrité des élections. « Personne n’a parlé de restrictions ou d’atteinte à la liberté des candidats et des délégués », a conclu Rachwan.

16h10

Ahmed Bendari, directeur de l'organe executif de l'Autorité Nationale des Elections (ANE), a révélé lors d'une conférence de presse tenue le dimanche 10 décembre que 5 millions d'électeurs avaient déjà voté au premier jour du scrutin présidentiel.

L'ANE a signalé une forte participation dans divers bureaux de vote répartis dans tous les gouvernorats, lors de ce premier jour des élections présidentielles.

Elle a souligné avoir déployé des juges supplémentaires pour accélérer le processus de vote et assurer le bon déroulement des élections.

L'Autorité a également précisé que les processus de vote se déroulaient sans accroc dans les différents bureaux de vote. Elle a mis en avant sa communication constante avec tous les bureaux de vote principaux, les bureaux annexes, ainsi qu'avec la salle centrale de suivi.

Il a été observé que la participation des citoyens égyptiens au scrutin présidentiel avait commencé dès les premières heures du matin du premier jour dédié à l'élection présidentielle, surpassant toutes les attentes.

16h00

Le premier ministre égyptien, Mostafa Mabdouly, a voté à l’élection présidentielle à la Nouvelle Capitale Administrative. 

15h17

Le président d’un bureau de vote à Doqqi à l’Ouest du Caire, qui a requis l’anonymat, a affirmé à notre journaliste, Ola Hamdi, que la participation au scrutin est très forte. “ Il y a des électeurs de tous les âges. L’affluence est plus importante qu’en 2018. Ce matin, au cours des 2 premières heures, 450 électeurs ont voté. Ils étaient là avant l’ouverture du bureau à 9h ”, dit-il. 

Azza Ahmed Shaheen, 40 ans, explique que la participation aux élections est plus importante que jamais. “ Beaucoup de personnes sont convaincues que ces élections sont très importantes à cause de la conjoncture régionale difficile et de la guerre à Gaza. Je pense qu’elles ont raison “, affirme-t-elle.


Photo : Ola Hamdi

15h50

Neama, 70 ans, est assise dans la cour de l’école d’Al-Khédive Ismaël, à Al-Sayeda Zeinab. Elle se repose après avoir voté. « La file d’attente était longue mais le vote n’a pris que quelques minutes. Je vote pour la première fois de ma vie. Les campagnes de sensibilisation télévisées m’ont beaucoup encouragé à venir ».

« Nous essayons d’aider les gens surtout les personnes âgées en leur fournissant des moyens de transport gratuits », souligne Yasmin, de l’Association Misr Al-Hadarat Wa Al-Salam (l’Egypte de la civilisation et la paix). « Depuis 7 heures du matin, les gens font la queue devant l’école d’Al-Sayeda Zeinab. Cette élection n’est pas comme les précédentes, les gens ont conscience de l’importance de leur participation. Il y aura à mon avis une participation record », estime Yasmine.

15h45

Hanem Raafat, 63 ans et à la retraite, a partagé ses inquiétudes avec la journaliste Hanaa Mekkawi : « Les menaces actuelles pesant sur mon pays, en particulier la situation critique à Gaza et les discussions sur le déplacement de Palestiniens vers le Sinaï, me préoccupent profondément. » À la sortie du bureau de vote de l'école Al-Tabari à Héliopolis, dans l'est du Caire, elle a confié avoir choisi un candidat qui, selon elle, est le mieux à même de gérer ces défis. « Ma priorité est de garantir notre sécurité, et j'ai voté pour celui qui me semble le plus capable de nous assurer cette protection », a-t-elle conclu.


Photo : Hanaa Mekkawi

15:00

L'envoyée spéciale d'Ahraminfo au gouvernorat de Menoufia a effectué une tournée des bureaux de vote dans la capitale Shebine El Kom, dressant un tableau contrasté de la participation électorale.

Aux bureaux de vote des écoles primaires Taha Hussein et Ahmed Abdel Rahim, situés à Shébine Al Kom, l'affluence était modérée jusqu'à l'après-midi. Cependant, à l'école primaire d'Al Shahid Al Guindi, toujours à Shebine Al Kom, la participation était nettement plus élevée, avec une majorité de seniors parmi les votants.

En interrogeant ces électeurs, Ibrahim Al Wahsh, un homme de soixante ans, a exprimé son soutien au président actuel, Abdel Fattah Al Sissi. Il le décrit comme un leader fort, avec un arrière-plan militaire essentiel pour assurer le contrôle des frontières et la sécurité du pays, en particulier dans le contexte des turbulences politiques régionales, y compris la guerre à Gaza. « Malgré la crise économique et la hausse des prix, qui sont des défis mondiaux, ma priorité reste la sécurité du pays », a-t-il ajouté.


Photo : Ahmad Agami

14h50

Waël Ebeib, président du bureau de vote n 4 à Cheikh Zayed, à l’ouest du Caire, déclare à notre journaliste Ghada Ismail: “ les opérations de vote se déroulent normalement, dans chaque bureau de vote il y a des facilités pour permettre aux personnes en situation d’handicap de voter. Une urne a été installée au rez-de-chaussée et des chaises roulantes sont disponibles. Nous avons reçu un électeur non-voyant accompagné de son frère, je l’ai accompagné pour m’assurer que c’est bien son choix qui a été inscrit sur le bulletin de vote”.

Le bureau de vote a ouvert à 9h comme prévu, les électeurs qui sont venus dans la matinée étaient plutôt des personnes âgées ou des femmes au foyer. “J’ai tenu à emmener mes enfants avec moi pour leur dire que voter est une chose importante à laquelle ils doivent s’habituer’, raconte Samiha Abdel-Aziz, 40 ans.


Photo : Ghada Ismail

14:45

Le président de l’Autorité Nationale de la Presse (ANE), Abdel-Sadek El Shorbagui, a voté au premier jour des élections présidentielles à Guiza au Caire. “ La foule qui fait la queue devant les bureaux de vote est la preuve que les Egyptiens sont conscients des défis auxquels l’Etat égyptien est confronté, et qu’il avance à pas sûrs vers le développement et le modernisme ” a-t-il déclaré.

14h40

Mohamed Abdel-Al, président du bureau de vote à l'école Sayed Darwish d'Alexandrie, affirme à notre correspondante Samar Zaree que le processus de vote a été lancé à 9h00 du matin, que le taux de participation est «correct», et que le processus est «bien organisé».


Photo : Samar Zaree

14h35

« L'organisation impeccable et la fluidité du processus électoral ont joué un rôle crucial dans la mobilisation de tous les segments de la société - des familles aux personnes âgées, en passant par les personnes en situation de handicap -  à voter en masse », a souligné Islam Abu Al-Enin, chef des programmes à l'Organisation Arabe des Droits de l'Homme (OADH), dans ses propos à Ahraminfo.

14h00

Aya Sami, une jeune électrice, est arrivée avec sa fille de 10 ans à l'école primaire d'Al-Sayeda Zeinab, un quartier dynamique près du centre-ville, pour exercer son droit de vote. Dans une interview accordée à notre journaliste sur le terrain Nasma Réda, elle exprime sa détermination : « c'est la première fois que je participe à des élections. La crise économique actuelle du pays m'a poussée à agir. Il est essentiel pour moi de contribuer à façonner un avenir meilleur pour mon enfant. ».

Sa sœur aînée, Entissar Sami, l'accompagne, apportant son expérience et son enthousiasme. Entissar partage : « voter est pour moi une habitude de longue date, un droit constitutionnel que je prends très au sérieux. La situation à Gaza me préoccupe, mais je suis fière de la réaction de l'Égypte face à ces événements. Aujourd'hui, je vote pour la stabilité et la sécurité, et j'encourage ma nièce à embrasser cette culture de participation citoyenne ».


Photo : Nasma Réda

13h10

“Je suis fière de la participation massive des femmes au scrutin présidentiel, je tiens à inviter toutes les femmes et les jeunes filles à exercer ce droit constitutionnel étant donné son importance pour l’avenir de leurs enfants” a déclaré la présidente du Conseil national de la femme, Maya Morsi, lors de sa participation au scrutin.


Photo : Ola Hamdi

13h04

Le grand imam d’Al-Azhar, Cheikh Ahmad Al-Tayyeb, a voté au premier jour des élections présidentielles, dimanche 12 décembre à Héliopolis.

« La participation aux élections est un devoir national pour assurer l'avenir de l'Egypte » a souligné Al-Tayyeb.

12:56

Le Candidat à la présidentielle, Hazem Omar, ex-président du parti Républicain du Peuple, a voté dans un bureau de vote au Nouveau Caire.

12h45 

Le candidat à la présidentielle et ex-président du parti du Néo-Wafd, Abdel-Sanad Yamama, a voté dans un bureau de vote du quartier de Doqqi au Caire. “ Je suis fier du retour du Néo-Wafd, le plus grand parti politique d’Egypte, à la course présidentielle”, a-t-il déclaré.

12h49

Le candidat à la présidentielle, Farid Zahran, ex-président du Parti social-démocrate égyptien, a voté aux élections présidentielles égyptiennes dans un bureau de vote de la nouvelle capitale administrative au Caire.


Photo : AFP

12h26

Le candidat à la présidentielle Abdel Fattah Al-Sissi a voté dans un bureau de vote à Héliopolis.

12h25

Le Pape d'Alexandrie et patriarche de la prédication de Saint-Marc, Tawadros II, a voté ce matin à l'élection présidentielle. La participation à cette élection est un devoir national, c’est un reflet de la citoyenneté, a déclaré le Pape.

11h15

L’Autorité Nationale des Elections (ANE) a confirmé, dans un communiqué, que le déroulement du vote se déroule normalement et sans problèmes dans tous les bureaux de votes. L’autorité a dit qu’il y’avait un certain délai dans un bureau de vote à Guiza mais que maintenant le vote se déroule normalement.

10h30

Plusieurs banderoles sont exacerbées devant les universités et écoles pour appeler tous les jeunes à aller voter. Comme cette banderole élevée au cœur de la grande université du Caire à Gizeh mentionnant « Descends, participe (aux élections), l’Egypte est plus importante ».

Partout, ailleurs, des regroupements de jeunes égyptiens célèbrent ce jour et des chants patriotiques se font entendre dans les rues du Caire demandant aux citoyens pour aller exercer leur droit de vote.


 

09h00

Ouverture des bureaux des votes dans tous les gouvernorats. Les bureaux seront ouverts jusqu’à 21h00.

 

Quatre candidats sont en lice pour ce marathon présidentiel, à savoir Abdel-Fattah Al-Sissi, actuel président de la République, Farid Zahran, président du Parti social-démocrate (gauche), Abdel-Sanad Yamama, chef du plus ancien parti libéral égyptien, le Néo-Wafd, et enfin Hazem Omar, chef du Parti républicain du peuple (de tendance populiste).

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique